#Bordeaux #Mobilite #NouvelleAquitaine #Transport #Velo #VieDesEntreprises #Bordeaux #NouvelleAquitaine
redaction
4 juin 2022 Dernière mise à jour le Samedi 4 Juin 2022 à 08:06

La start-up bordelaise Viraj apporte une solution de pouvoir d’achat aux salariés face à la hausse des prix des carburants en fournissant aux employeurs sa flotte de vélo assemblée en Vendée. Afin de les aider à changer leurs habitudes de mobilité pa

?id=Cv8vzr8DOs4dlHlPdi7weQSQdubETORD

Si le marché du cycle s’est particulièrement développé ces dernières années, il n’en reste pas moins que 82% des trajets entre le domicile et le lieu de travail de moins de 10km se font encore en voiture. 

Un constat qui ne laisse pas Viraj indifférent ! Pour la startup bordelaise située à L’Écosystème Darwin, ce pourcentage est révélateur de réels changements à actionner au sein-même des entreprises. Collaborant avec plusieurs PME et groupes bordelais dont GT-Logistics, cette dernière s’engage localement sur Bordeaux Métropole.

Grâce à l’opération “chèque rebond”, Viraj apporte une réelle solution de pouvoir d’achat aux salariés face à la hausse des prix des carburants en fournissant aux employeurs avec sa  flotte de vélo à marque propre assemblée en Vendée, confortables et équipés.

Afin de les aider à changer leurs habitudes de mobilité par étapes, Viraj offre la possibilité aux entreprises de tester son service de vélo électrique clé en main sur un mois.

Soutenue par la mairie de Bordeaux et l’ADEME, Viraj compte déjà 12 500 km parcourus par la flotte depuis son lancement et 100% des individus ayant testé l’assistance ont troqué la voiture pour le vélo. La startup entend convertir 20 000 salariés d’ici 3 ans à la pratique du vélo électrique sur les trajets domicile-travail.

?id=e3SvWyMZdsuXmxu29hw6HbvcGfhROSQd

Une augmentation du pouvoir d’achat des salariés face à la hausse des prix des carburants.

 

Face à l’inflation notable du prix du carburant, les dépenses des salariés dédiées aux trajets domicile-travail ont connu une augmentation sans précédent ces dernières années. Une baisse de pouvoir d’achat considérable que Mathieu Rault, fondateur de Viraj, déplore.

« Le VAE  (vélo à assistance électrique) est un levier de choix pour pallier la hausse des prix du carburant. Il permet des économies directes pouvant atteindre jusqu’à 200 euros chaque mois pour un salarié habitant à 10km de son lieu de travail. », précise-t-il.

Dans un contexte d’aménagement croissant des centres-villes, c’est en mars dernier que ce dernier a lancé son activité pour contribuer à des actions de mobilité douce au sein des entreprises bordelaises.

Sa solution, l’opération “chèque rebond”, est la suivante : les employeurs de la région peuvent prodiguer à leurs salariés une flotte de 3 à 10 vélos lors de leurs trajets domicile-travail, dans la limite des stocks disponibles.

Cette initiative a pour objectif de répondre à la mission première de Viraj : convertir le plus grand nombre de salariés à la pratique du vélo sur les trajets du quotidien.

?id=MSWBn9EOjzldpycwFjk8nRaONA26T4Gb

Les nouvelles mobilités, une solution à double enjeu : économique et écologique.

 

Grâce à cette opération s’étalant sur 2 mois, Viraj fait le pari ambitieux de permettre aux entreprises de la métropole de rebondir rapidement et durablement avec un outil économique et écologique :

« Le VAE permet de toucher plus de personnes qu’un vélo musculaire. En plus de ne pas nécessiter une forme physique particulière, il est presque 100 fois moins polluant et est nettement moins onéreux qu’une voiture thermique, pourtant encore utilisée sur plus de 80% des trajets domicile-travail de moins de 10km en France. », souligne Mathieu Rault. « Aux beaux jours, c’est le meilleur moment pour changer ses habitudes et proposer de nouvelles manières de se déplacer ».

Le troc de la voiture thermique pour le vélo a déjà permis d’économiser 24 tonnes de CO2. Preuve supplémentaire, s’il en fallait, de l’urgence écologique à laquelle se voue l’entreprise.

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.