#Barcelone #Catalogne #Emploi #EnergiesRenouvelables #Espagne #International #TransitionEnergetique #Barcelone #Catalogne #Espagne
Robert FAGES
8 avril 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 8 Avril 2022 à 07:04

L'écosystème catalan est appelé à se développer dans les années qui viennent dans la perspective d’une Europe climatiquement neutre en carbone d’ici 2050.

Le secteur des batteries génère environ 700 millions d’euros en Catalogne et est composé de 212 entreprises avec un effectif cumulé d’environ 3 000 travailleurs.

Ces chiffres sont extraits du dernier rapport technologique Batteries en Catalogne, réalis é par Catalonia Trade & Investment qui donne pour la première fois une radiographie de la réalité de ce secteur en Catalogne.

?id=Sm3Lq1u6TGAqboTFCDtlCOliOePIXAwK

L’étude met en avant l’écosystème industriel, commercial et de recherche sur lequel la Catalogne se positionne comme un acteur sur lequel il faudra compter dans le paysage européen, bien que le secteur n’en soit encore à ses débuts.

?id=t17nVE4vBtDHOo9tj5bBDoLNl1gHZLQX

On constate que 43,9 % de ces 212 entreprises se consacrent à l’application et à l’intégration des batteries, dont plus de la moitié sont axées sur la mobilité.

De même, 22,6 % opèrent dans les premiers maillons de la chaîne de valeur des batteries, des matériaux aux systèmes. Par ailleurs, 18,4% des entreprises travaillent dans la fabrication et la gestion de chargeurs de véhicules électriques.

En ce qui concerne les types d’entreprises, 70% sont des PME et 18,4% sont des startups. C’est aussi un secteur mondialisé, avec 54,2% des entreprises exportatrices.

De plus, l’écosystème catalan des batteries est composé d’entreprises tout au long de la chaîne de valeur : matériaux actifs, cellules et composants, stations de recharge, recyclage.

?id=NPrkqxZsuBQqta5HESVD8HDyqjbgIvh0

Cet environnement est complété par une grande variété de centres technologiques, d’instituts de recherche, d’universités, de centres de formation et d’associations. L’usage de la batterie touche une part importante des secteurs productifs, mais son dynamisme dans le domaine de la mobilité durable est particulièrement notable.

L’automobile, la mobilité légère (comme les vélos ou les scooters) et lourde (trains, camions, bateaux ou avions) sont parmi les applications les plus demandées pour cette technologie.

Le stockage d’énergie à usage domestique ou industriel est également l’une des principales applications du secteur, avec une demande croissante du grand public et des entreprises pour aller de l’avant avec la décarbonisation.

?id=dUntcmTThPiB3xWDi7zqSLWJWMe6Im9x

Enfin, les batteries appliquées à l’électronique, aux téléphones portables et aux dispositifs médicaux représentent également un troisième grand domaine de demande.

Les batteries, en tant que systèmes de stockage d’énergie qui produisent du courant électrique, constituent un élément clé de la décarbonisation de l’économie. Selon le rapport de Catalonia Trade & Investment, le chiffre d’affaires du marché mondial des batteries doublera au cours des cinq prochaines années, atteignant 91,9 milliards de dollars en 2026 avec un taux de croissance annuel de 14,6 %.

L’Europe est appelée à devenir le premier continent climatiquement neutre au monde d’ici 2050, un objectif qui laisse envisager le développement d’un puissant écosystème de batteries.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.