#Barcelone #Catalogne #Emploi #Entreprises #Espagne #StartUp #Barcelone #Catalogne #Espagne
Robert FAGES
17 février 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 17 Février 2022 à 08:02

Les startups catalanes emploient 19 300 personnes et travaillent avec des technologies « deep tech » dans les secteurs de la santé, des services aux entreprises et des TIC. Un travailleur de startup sur quatre est étranger et 73% des startups ont des

Il y a actuellement 1 900 startups en Catalogne en 2021, 11,4 % de plus qu’en 2020 et 26,4 % de plus qu’en 2019, avant la pandémie du Covid-19.

C’est l’une des principales conclusions d’une étude réalisée par ACCIÓ, l’agence pour la compétitivité de l’entreprise du ministère de l’Entreprise et du Travail, présentée ce lundi 7 février par le ministre de l’Entreprise et du Travail, Roger Torrent et Ramió , et le directeur général de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat, Lluís Juncà Pujol.

Selon le document, l’écosystème des startups catalanes n’a cessé de croître ces dernières années, avec une augmentation du nombre d’entreprises émergentes de 75% depuis 2016, première année de la série.

?id=EeuIHQ1r71ABNf4Gd8UI1e9CPxwtwhsO

Selon Roger Torrent, et Ramio « La Catalogne est en très bonne position et constitue le premier hub pour les startups du sud de l’Europe. C’est important car cela nous aide à positionner la Catalogne comme une région leader en matière d’innovation au service de la transformation technologique et verte exigée par le monde actuel ».

?id=wNkwdCGk5OvmBcJi2U08XdpaYGgaySCB

Le rapport souligne que les entreprises émergentes catalanes emploient 19 300 personnes (données 2020, dernières disponibles), soit 10 % de plus qu’en 2019.

En 2020, 1 800 nouveaux emplois ont été créés dans les entreprises émergentes catalanes face à la situation provoquée par la pandémie. Cette croissance de l’emploi a fait que les startups ont pris de l’ampleur ces dernières années : en 2018, 85 % des entreprises émergentes catalanes comptaient moins de 10 salariés, un pourcentage qui chute à 76 % en 2020.

Le directeur général de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat a souligné que « la taille des startups catalanes augmente de plus en plus, ce qui les rend plus robustes et capables de générer de la valeur ajoutée pour être plus évolutives et avoir un impact mondial ».

Le chiffre d’affaires des entreprises émergentes a également enregistré cette évolution. Si en 2018, 77% des startups catalanes avaient un chiffre d’affaires inférieur à 500 000 euros, en 2020 ce pourcentage s’élevait à 67%.

Malgré la crise du Covid-19, le chiffre d’affaires mondial des startups catalanes est resté stable en 2020 avec un volume de 1 710 millions d’euros. Le rapport souligne la forte connexion internationale de l’écosystème des startups catalanes.

26% des travailleurs des entreprises catalanes émergentes sont étrangers, 17% dans le cas des fondateurs.

La plupart des professionnels étrangers travaillent dans les domaines de la technologie (22%), de la gestion et de la stratégie (21%), des ventes (17%), du marketing (16%)…  alors qu’ils sont principalement originaires d’Europe de l’Ouest (41%), Amérique du Nord (15 %) et Amérique du Sud (15 %).

?id=iBKRmnHPLgALYBYPD5qIF5jaiEfazr8j

D’autre part, l’étude inclut également pour la première fois la présence internationale des startups catalanes. Ainsi, 73% des entreprises émergentes ont des clients internationaux, qui représentent près de la moitié (47%) de leur chiffre d’affaires.

Le document met en lumière l’engagement technologique des startups catalanes. Il souligne que 47 % des entreprises travaillent avec des technologies basées sur la découverte scientifique ou l’innovation en ingénierie.

Par secteurs, les startups catalanes sont principalement dédiées à la santé (16%), aux solutions logicielles métiers (13%) et aux TIC (7%). A noter également des entreprises travaillant dans les domaines du voyage et des loisirs (6%), de la fintech (5%), de la foodtech (5%) et de l’énergie (5%).

D’autre part, l’étude explique que 52% des entreprises catalanes émergentes ont un fondateur qui a déjà une expérience antérieure dans la création de startups, un pourcentage qui en 2020 était de 45%.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.