#AndreDeljarry #CCIHerault #Decideurs #Occitanie #Videos #Occitanie
superadmin
1 février 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 1 Février 2018 à 09:51

A l’occasion de ses voeux 2018, André Deljarry, le Président de la CCI de l’Hérault a dressé le bilan de l’année écoulée et a réaffirmé que 100 millions d’euros seront investis sur 4 ans. Interview exclusive !

 

Près de 1 500 personnes ont assisté aux voeux d’André Deljarry, le Président de la CCI de l’Hérault au Corum de Montpellier.

Créée il y a tout juste un an, la CCI de l’Hérault compte 61 000 entrepreneurs, et a accompagné 3 000 entreprises en création en 2017. Sud Formation CCI a formé 1 500 jeunes et Montpellier Business School a accueilli 3 000 étudiants.

Accompagné sur scène des 80 chefs d’entreprise élus de la CCI Hérault, André Deljarry a réaffirmé sa feuille de route. Les grands projets pour 2018 seront : 

  • Les travaux de modernisation du Parc Expo de Béziers, avec la Région, le Département et la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée.
  • La rénovation du CFA Sud Formation de Béziers, avec la Région.
  • La réhabilitation de l’ancien hôtel d’application de Béziers pour accueillir les services de la CCI.
  • Le ravalement de façade de l’Hôtel Saint-Côme à Montpellier.
  • Le campus de Montpellier Business School dans le futur quartier Cambacérès, un investissement estimé à 92 millions d’euros.

« Tous ces projets, c’est au total 100 millions d’euros investis sur le territoire pendant 4 ans qui génèreront plus de 200 millions d’euros de retombées économiques en Occitanie » assure le président de la CCI 34.

Les autres enjeux sont la redynamisation des centres-villes et les centres bourgs, de miser sur les nouveaux métiers grâce au numérique et à l’industrie du futur ou encore d’accélérer la mise en œuvre des infrastructures du territoire (la LGV vers l’Espagne et une rocade pour Montpellier). 

Le Président a aussi évoqué les retombées économiques du tourisme avec la Route des Vins de l’Hérault lancée avec le Conseil départemental ainsi que le Club des croisières du Port de Sète. 

Avec toutefois un bémol, sur la baisse des ressources fiscales de la CCI imposée par l’État. Cela représente 56% de ressources en moins en 5 ans. « Il est évident que c’est plus difficile, mais il faut continuer avec envie pour faire réussir ce territoire » a conclut André Deljarry. 

?id=ARTguxFOpRsdOJHd6fXgB7rX9FZg8y5d© Fiona Urbain – André Deljarry, Président de la CCI Hérault 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *