#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Decideurs #Economie #Occitanie #Occitanie
Charlotte Cabane
11 juin 2015 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Juin 2015 à 10:06

Un seul bâtiment pour 12 formations… Etudiants infirmiers, aides-soignants ou encore masseur-kinésithérapeutes, ils seront tous regroupés au sein d’un seul et même pôle : le pôle régional d’enseignement et de formation aux métiers de la santé, sur le

 

Depuis 2005, la collectivité a la charge des formations sanitaires et sociales, et de leur financement.

Pour le président de la Région Martin Malvy, ce nouveau campus était plus que nécessaire…

« Nous achevons des locaux de qualité. Il y aura ici pour plus de 3 millions d’euros de matériel d’enseignement qui vont être livrés d’ici le mois de septembre. c’est un résultat qui a été souhaité par la communauté médicale, par le CHU. Je pense que c’est réellement une belle réalisation. »

Le CHU de Toulouse, justement, finance également 50% du projet. Un établissement reconnu… Depuis plus de 15 ans, il est en tête des palmarès réalisés par la presse nationale. Et avec à ce nouveau pôle régional, il compte bien le rester ! Jacques Léglise, le directeur général du CHU de Toulouse…

« Pour le CHU, cela permet d’offrir des conditions de formation à l’ensemble de ses étudiants d’avoir des professionnels qui soient formés dans des conditions efficaces et plaisantes qui, derrière, vont permettre d’avoir des professionnels de santé au service des patients dans nos hôpitaux. C’est nous qui sommes les utilisateurs principaux et même uniques de ce bâtiment. Notre chance est que 100 % des gens que nous formons ont un emploi à la sortie. Ce sont des missions dans lesquelles il n’y a pas de chômage. »

Le pôle régional d’enseignement et de formation aux métiers de la santé, c’est aussi un éco-campus, au sein de l’éco-quartier de la Cartoucherie… respectueux de l’environnement et construit autour d’un espace intérieur végétalisé… la conception du bâtiment, de 12.000 m2, permet un bon apport de lumière naturelle, pour le bien être des étudiants. L’architecte Yves Lion, grand prix d’urbanisme, a réalisé le projet…

« Il fallait aussi trouver une certaine lumière de façade pour que les gens puissent avoir de la lumière directe. On a essayé de créer une sorte de climat entre l’intérieur et l’extérieur. Toute la transparence est faite pour exprimer cela. On appartient à un lieu, on n’est pas enfermé dans quelque chose. Ce bâtiment est fait pour des gens qui s’occupent de la santé, donc qui regardent le monde extérieur. »

Près de 1.500 étudiants sont attendus sur ce site. Son ouverture est prévue en septembre prochain.

 

Plus d’informations sur : TV Radio Midi-Pyrénées 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *