#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #ProvenceAlpesCoteDAzur #RegionSudProvenceAlpesCoteDAzur #ProvenceAlpesCoteDAzur
Olivia Oreggia
24 mai 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Mai 2017 à 11:41

Une convention liait déjà la région PACA au CNC, le Centre national du cinéma et de l’image animée, avec pour objectif commun de soutenir et accompagner les tournages sur le territoire. Ce partenariat a été revu à la hausse pour les trois années à ve

« Nous accueillons 5.000 jours de tournages par an », explique Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Cette nouvelle convention nous permettra d’en accompagner beaucoup plus encore. C’est pour nous une ambition forte. »

Une ambition culturelle certes, mais aussi et surtout économique. Il faut dire que les retombées de toute fiction, film, série ou publicité réalisé sur le territoire sont alléchantes.

Exemple concret avec le tournage l’an dernier sur la Côte d’Azur de « Riviera », qui sera diffusée en Europe dans le courant de l’année. La série britannique à gros budget y aurait « dépensé » plus de 20 millions d’euros.

Et c’est sans compter les retombées indirectes qui peuvent être escomptées !

Après l’Ile-de-France (et avant les Hauts-de-France), PACA est la région la plus active en matière d’accueil et de soutien au cinéma. La filière regroupe, sur l’ensemble de ses 6 départements, 448 entreprises et 6.500 emplois.

Avec un budget de 4M€, une centaine de projets étaient accompagnés par le Fonds d’aide à la Création. Il est aujourd’hui porté à 6M€, dont près de 90 % consacrés aux aides à la production.

Cette hausse permet de mieux accompagner tous les types de projets et notamment ceux qui avaient par le passé moins de moyens comme l’animation qui atteint 950 000 € au lieu de 300 000 €,

Les aides au développement, une demande très forte des producteurs, sont doublées,

  • montants unitaires passent de 5 000 € à 10 000 € pour le documentaire et de 7 000 € à 15 000 € pour le long métrage fiction,
  • les enveloppes globales sont doublées : passant à 90 000 € pour la fiction longue durée et à 100 000 € pour le documentaire.

Estrosi_bredin_cannes2

Pour développer la cinéphilie chez les jeunes, la Région finance le dispositif « Lycéens et Apprentis au cinéma ». 20 000 lycéens et apprentis issus de 150 établissements qui assistent aux projections dans les salles et participent activement aux débats (500 viennent au Festival de Cannes chaque année). Ce dispositif sera amplifié avec l’objectif d’augmenter de 25% le nombre de bénéficiaires et d’atteindre 25 000 jeunes chaque année

De plus, la Région soutient plus de 40 festivals de cinéma et audiovisuel. Au total, 300 000 spectateurs y participent, ce qui représente d’importantes retombées économiques : Festival de Cannes, FID Marseille, Festival international du film d’Aubagne, Festival Tous-Courts à Aix-en-Provence, Un Festival C’est trop court à Nice, Rencontres Cinéma à Manosque et à Digne, Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt…

Estrsoi_bredin_cannes1

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *