#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
5 juin 2015 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Juin 2015 à 07:06

La Ville de Montpellier veut booster l’attractivité du commerce dans son centre-ville. Pour y parvenir, elle s’attache à ce qui en constitue un élément majeur : les façades

Le 7 mai dernier, le conseil municipal a voté une délibération permettant d’aider les commerçants à engager des travaux de requalification de leur devanture.

Et pour y parvenir, mais surtout sensibiliser et séduire les commerçants, des moyens supplémentaires sont engagés. Désormais, tout commerçant qui choisit de s’engager dans des travaux d’investissements de sa devanture bénéficie d’une prise en charge par la collectivité de 50% du montant de ceux-ci.

A cela, s’ajoutent 15% supplémentaires pris en charge par le Fisac (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). Au total, le commerçant qui s’engage bénéficie jusqu’à 65% d’une prise en charge financière, contre 35% jusqu’à présent (20% par la Ville et 15% par le Fisac).

« Il y a un souhait de la Ville d’accompagner son centre-ville à avancer, à progresser, à prendre une nouvelle dimension, celle qui doit dorénavant être le coeur de ville d’une métropole : une carte de visite », explique Stéphanie Janin, adjointe au maire en charge de l’urbanisme.

Pour elle, les devantures commerciales portent un double enjeu : « pour le commerçant, pour qui elles sont l’attractivité de son commerce ; pour la collectivité publique ensuite, pour qui elles sont un facteur important du paysage de la rue ».

Cette initiative s’accompagne d’un élargissement du périmètre concerné. Elle touche une grande partie du centre-ville, au-delà du centre historique (l’Ecusson), puisqu’elle concernera également les commerces des faubourgs. « C’est l’échelle d’un centre-ville d’une métropole ».

La Ville de Montpellier a tablé sur un budget de 800.000€ sur les 5 prochaines années (2015-2019). « Il s’agit d’une jauge, insiste Stéphanie Janin. Tout dépendra de l’intérêt que cette initiative va susciter ».

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.