#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Institutions #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
21 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 21 Janvier 2015 à 08:01

Une plate-forme innovante soutenue par le monde économique et une soixantaine d'entreprises

Pierre de Bousquet, Préfet de la région Languedoc-Roussillon, Didier Martin, Préfet du Gard, Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, Jean Denat, Président du Conseil général du Gard, Bernard Fourcade, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Languedoc-Roussillon, Henry Douais, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, et Brice Paquet, Directeur adjoint de la Caisse des Dépôts Languedoc-Roussillon, ont posé la 1ère pierre du « Village de l’apprentissage »  ce mardi 20 janvier au CFA de Marguerittes.

Dénommé « village de l’apprentissage », ce projet répondra aux besoins en main d’œuvre qualifiée des professionnels avec le développement d’un véritable pôle d’excellence de formation tourisme-hôtellerie-restauration-agriculture.

Une plate-forme innovante soutenue par le monde économique et une soixantaine d’entreprises

Selon la Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale Languedoc Roussillon CCIR LR il s’agit « d’une plate-forme innovante ayant pour ambition de rapprocher les CFA du territoire, les entreprises, les Universités et grandes écoles (Université de Montpellier, SUPAGRO), les fondations et les pôles de recherche en agronomie et en nutrition/santé ».

Cette plate-forme sera dotée d’équipements innovants dans le domaine de,l’Hôtellerie, la restauration et des Technologies de l’Information et de la Communication.
Les nouvelles formations proposées permettront de répondre aux besoins en compétences de gestion, d’accueil, de commercialisation, de maîtrise des langues étrangères et du patrimoine touristique, d’hygiène et de sécurité alimentaire, d’innovation et de créativité.

Le fonctionnement est basé sur le principe d’une entreprise-école dont la gestion est confiée aux apprenants du cluster en collaboration avec ceux de Rodilhan avec un modèle économique du champ à l’assiette. Au-delà de spécialistes métiers, le pari est de former des spécialistes de l’entreprise. Il privilégiera la sécurisation alimentaire et l’utilisation des produits « militants du goût » et « Sud de France ».

Ce projet valorisera la commercialisation des produits et savoirs locaux et contribuera également au développement du tourisme local en devenant un haut lieu d’éducation au goût et de promotion du patrimoine culinaire. Au total, plus d’une centaine d’entreprises soutiennent la création de cette plate-forme.

Un « Village de l’apprentissage » pour accueillir 1 300 apprentis

A l’horizon 2016, la plate-forme vise une augmentation de 340 apprentis supplémentaires de niveaux CAP au Bac + 3 dans les domaines suivants:

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Agriculture, Commerce, Management.

Ce projet innovant dans son cursus pédagogique et dans son fonctionnement nécessite la construction d’un ensemble de bâtiments pour une superficie totale de 2 720 m2 SHON dont 2 210 m2 SHON sur le site de la Maison de la Garrigue et 510 m2 sur le site actuel du CFA situé face à la Maison de la Garrigue, ainsi qu’une dotation d’équipements pédagogiques performants.

Une mutualisation de fonds pour ce projet innovant

Plusieurs partenaires contribuent au financement de cette opération dont le coût prévisionnel est de 10 M€. L’État, avec le programme d’investissement d’avenir, y a injecté, via la Caisse des Dépôts et Consignations, 2,7 M€.

Au titre du Contrat d’Objectifs et de Moyens, l’Etat et la Région Languedoc-Roussillon participent au projet, à parité, pour 2,44 M€. L’Europe avec 1,2 M€ de Feder, la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie Languedoc-Roussillon et la Chambre de commerce et d’industrie de Nîmes pour 2,88 M€ ainsi que le Conseil général du Gard pour 0,8 M€ participent au tour de table financier.

Le cluster village de l’apprentissage, plateforme innovante, pour les secteurs du Tourisme – Hôtellerie – Restauration – Agriculture

Innovant : Un laboratoire d’innovation pédagogique, technique et managérial à disposition des formés et des professionnels
Entrepreneurial : Une entreprise école pour appréhender de A à Z la chaîne de création de valeurs20 en circuits courts et locaux

Interactif : Co-construction des progressions et des ressources pédagogiques par les formés et les formateurs avec notamment des ressources TIC
International : Lieu d’accueil des chefs et d’étudiants étrangers. Une ouverture culturelle porteuse de créativité

Expérimental : Réponse aux attentes des consommateurs en matière de sécurité alimentaire, alimentation-santé-longévité, éducation au goût…
Durable : Développement d’un modèle éco-hameau en ville, respectueux de l’environnement, ancré dans son territoire et modélisable

En réseau avec des centres de formations, les branches et les organisations professionnelles, les universités françaises et étrangères, des centres de recherche, les institutionnels, les entreprises des secteurs

Chiffres clés

  • 2720m2

  • 1 300 apprentis pour l’ensemble de l’établissement toutes formations confondues

    > dont + 340 le nombre d’apprentis de formés supplémentaires en tourisme, hôtellerie, restauration entre 2014 et 2020 et 50 apprentis supplémentaires en agriculture.

• Coût prévisionnel de 10 022 480 €, Financements

  • Programme d’investissements d’avenir (opérateur Caisse des dépôts et Consignations)

  • État

  • Région Languedoc-Roussillon

  • Europe -FEDER

  • Conseil général du Gard

  • CCI Languedoc-Roussillon et CCI Nîmes

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.