#Afrique #AidesAuxEntreprises #EcomnewsAfrique #Entreprises #International #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur #RegionSudProvenceAlpesCoteDAzur #RenaudMuselier #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur
Nathalie Bureau du Colombier
17 février 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 17 Février 2022 à 08:02

Une semaine après l’annonce de la création d’un fonds de 100 M€ à l’attention des entrepreneurs français issus des diasporas nord africaines, le gouvernement s’est une nouvelle fois rendu à Marseille, ce15 février, pour de nouvelles annonces en faveu

 

Start-uppers, directeurs export positionnés sur les marchés africains depuis la France, ont rencontré, à Marseille le 15 février, le ministre Franck Riester qui leur a présenté tous les outils à leur disposition pour les aider à se positionner à l’international et plus spécifiquement sur l’Afrique. 

« Le potentiel est considérable dans un grand nombre de pays africains notamment depuis la région Sud. Nous pouvons faire beaucoup mieux, en créant des partenariats gagnant-gagnant.  Il y a quatre ans nous avons pris la décision avec les Régions de bâtir la TeamFrance Export et au fur et à mesure nous mettons des moyens complémentaires. Avec la crise nous renforçons les moyens avec des financements, des garanties, des prises de participation au capital en s’appuyant sur les entrepreneurs et les réseaux de chefs d’entreprise et les diasporas », a résumé le ministre.

Cette visite effectuée dans le cadre du « Relance Export Tour Afrique » a été assortie de nouvelles annonces à l’attention des entrepreneurs. Région Sud et État mettent sur la table 20M€ pour accompagner 2 600 entreprises à l’international, la priorité du plan de relance. Le ministre a également signé le coup d’envoi d’un tout nouveau dispositif baptisé « Mentoring for Business in Africa » (MBA) pour permettre aux entreprises d’accélérer leur déploiement grâce à la mise en réseau.

?id=IBKyQa7lo88y4eYRoieP2yNPM7o5k8PP

Appel à candidatures pour bénéficier de douze mois de mentoring

Ce mentoring sera dispensé dans le cadre d’une nouvelle structure, Station A (pour Afrique), présidée par Karim Ait Talb, directeur général délégué d’Advens Géocoton.

« Ce programme de mentoring est ouvert à toutes les entreprises inscrites au registre du commerce et des sociétés en France depuis deux ans. Le but consiste à donner des cartouches aux entrepreneurs. Les entreprises peuvent déposer leurs états financiers et la présentation de leur entreprise sur le site de station A dans la rubrique mentoring. L’appel à candidatures sera clos le 2 avril prochain. Un jury sélectionnera les entreprises qui bénéficieront d’un programme de mentoring de douze mois », a détaillé Karim Ait Talb.  Station A se veut être une plate-forme de solutions. « Nous voulons canaliser les projets », affirme-t-il.

Mais pour les cadres présents, l’offre pléthorique de dispositif commence à brouiller le message. « Comment s’y retrouver parmi tous ces partenaires ? », questionne le responsable export d’une Pme parisienne lui-même issu de la diaspora. Pourtant de plus en plus d’entreprises sollicitent les services et produits de Bpifrance, Business France, Proparco, Région sud, CCI, d’Africa Link et de la Métropole réunis au sein de Team France export.

Teddy Kosoko, fondateur de Masseka Games Studio, à Toulouse a décroché 25 000 € de Bpifrance. Son entreprise raconte l’Afrique à travers les jeux vidéos et développe depuis 2019, une solution pour faciliter la monétisation.

En visite au sein de « M », l’accélérateur métropolitain, le ministre s’est longuement entretenu avec quelques chefs d’entreprises, parmi lesquels Wahel Demani.

Ce Tunisien a découvert Marseille en soft landing avant de fonder Purpi qui grâce à une application de geomarketing entend inciter les consommateurs à acheter dans les commerces des centres-villes. Ingénieur en génie civil Messina Guikoumé, présidente et fondatrice de Messibat International qui construit des habitations en terre crue à partir d’eco matériaux.

L’entreprise sollicitée par le Togo poursuit son développement en Côte d’Ivoire, au Cameroun, et en France où elle va lancer son usine de production d’écomatériaux dans quelques mois.

« Ces dernières années, nous avons beaucoup investi dans les grands groupes or l’innovation vient d’abord des start-up. La réindustrialisation de la France s’appuie sur l’innovation. La Team France Export accompagne les entreprises à l’international », insiste le ministre. Une manière de revenir en force sur la scène africaine où la France a perdu du terrain.

De 10% de parts de marché en 2000, la France n’est plus qu’à 4% vingt ans plus tard…

 

 

Photo : Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, président délégué de Régions de France, s’est rendu à La Tour La Marseillaise dans le cadre du Relance Export Tour-Afrique, aux côtés de Franck Riester, ministre délégué auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité.©NBC

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.