#Culture #Orange #ProvenceAlpesCoteDAzur #Vaucluse #VieDesEntreprises #ProvenceAlpesCoteDAzur #Vaucluse
superadmin
9 avril 2022 Dernière mise à jour le Samedi 9 Avril 2022 à 07:04

Depuis le 1er avril 2022, le Théâtre Antique d’Orange a changé de délégataire. La société Edeis prend le relai de Culturespaces. Découvrez ses projets de développement et de mise en valeur des monuments antiques orangeois .

?id=5UPDm8BFaynTlbUky5ipZWZnUyHLkz0M

Depuis 2016, Edeis aide les territoires à se développer en proposant une « boîte à outils » globale, allant de l’ingénierie à la gestion d’infrastructures.

La force de l’expertise Edeis: faire du patrimoine public (aéroport, port, site touristique ou culturel), des leviers d’attractivité et de développement du territoire.

En 2020, Edeis se diversifie et crée un pôle dédié à la Culture et au Patrimoine. 2021 marque une étape décisive dans ce tournant stratégique : la Ville de Nîmes confie par délégation la gestion de son patrimoine et de la culture à Edeis.

Puis, le 31 janvier 2022, le conseil municipal d’Orange a décidé de confier à Edeis, pour les 10 prochaines années, la gestion du Théâtre Antique et de l’Arc de Triomphe classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

« L’un des grands chantiers à mettre en œuvre pour Edeis porte en particulier sur l’élaboration d’un parcours patrimonial antique, justifiant la gestion commune de l’Arc de Triomphe et du Théâtre antique. L’idée étant d’amener les visiteurs à comprendre l’histoire d’Arausio, sa place particulière dans l’empire romain, et de valoriser nos vestiges parmi les mieux conservés en Occident.

L’autre axe à développer porte sur la mise en valeur du prestige acoustique du Théâtre Antique, écrin exceptionnel du festival des Chorégies depuis plus de 150 ans et scène désormais internationalement reconnue par les amateurs de musique électronique. Un projet ambitieux pour renforcer l’attractivité de notre belle Cité des Princes » explique Yann Bompard Maire d’Orange Président du Pays d’Orange en Provence.

?id=gUmcoDlH4LslkbHDD3YrPIM5UOYu8ub6

« Notre ambition est simple et claire: faire d’Orange « la scène de l’innovation sonore ».

Dans 10 ans (durée du contrat), les monuments d’Orange ne devront plus seulement être des bijoux du passé, mais des outils pour l’avenir, au service du rayonnement du territoire » assure Jean-Luc Schnoebelen, Président de Edeis.

« Le Théâtre Antique d’Orange est reconnu depuis des siècles pour son acoustique exceptionnelle. En d’autres termes, il était dès sa construction à la pointe de l’innovation. C’est son ADN. Notre souhait est de réactualiser ce mythe, en l’utilisant comme berceau pour accueillir les dernières innovations. Son binaural, géolocalisation, intelligence artificielle, mapping de lumières : les nouvelles technologies au service du spectacle vivant sont nombreuses, mais elles n’ont pas aujourd’hui de berceau. Le patrimoine d’Orange a la légitimité pour devenir ce berceau. »

Vous gérez aussi les monuments à Nîmes, y a-t-il un risque de concurrence ?

« Aucun. Bien au contraire ! Le succès de l’un renforcera celui de l’autre. Il ne faut jamais oublier le point de vue du visiteur. Pour lui, la richesse de l’offre culturelle dans notre région n’est pas un problème, mais un atout. A nous de faire en sorte de l’aider à organiser son parcours, en proposant des expériences complémentaires : revivre l’Histoire Romaine à Nîmes, puis prolonger son séjour par une expérience sonore inoubliable à Orange. Si je suis un touriste en quête de culture et que je dois passer une semaine dans la région, Orange doit devenir une étape incontournable. Pour transformer cette promesse, il nous faudra rassembler un véritable « pack territorial » à l’échelle locale, départementale et régionale. Le fait d’être présents et actifs sur plusieurs sites nous y aidera. Si tout le monde joue son rôle, alors je peux vous promettre qu’Orange sera demain la nouvelle couleur du son. »

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.