#AlesAgglomeration #Attractivite #ChristopheRivenq #DepartementDuGard #Logement #MaxRoustan #PrefectureGard #Urbanisme #Videos #Ales #Gard #Occitanie
Marine Lepers
23 May 2024 Dernière mise à jour le Thursday, May 23, 2024 At 12:50 PM

Alès, deuxième ville la plus dynamique démographiquement de France, avec 1 000 habitants de plus par an, se dote d'un nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) ambitieux.

Signé ce vendredi 17 mai, ce programme, doté de 180 millions d’euros, vise à améliorer la qualité de vie des habitants et à redynamiser le territoire d’Alès Agglomération.

Alès, un territoire attractif

Alès est aujourd’hui une cité en pleine mutation. Son dynamisme démographique et économique en fait un territoire attractif, notamment pour les jeunes ménages et les entreprises. La ville bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel, avec les Cévennes à proximité, et d’un patrimoine historique et culturel riche.

Un programme ambitieux pour répondre aux enjeux du territoire

Le nouveau programme de renouvellement urbain d’Alès Agglomération s’inscrit dans cette dynamique de développement. Il vise à répondre à plusieurs enjeux majeurs, tels que la pénurie de logements, la nécessité de rénover certains quartiers et le besoin de créer des emplois.

Des projets concrets pour améliorer le quotidien des Alésiens

Photo : Signature de la convention du NPNRU, vendredi 17 mai avec Jérôme BONET, Préfet du Gard, Christophe RIVENQ, Président d’Alès Agglomération, Max ROUSTAN, Maire de la Ville d’Alès, Christian BASTID, Conseiller départemental du Gard.

Le NPNRU prévoit la construction de 2 500 nouveaux logements, dont 52 millions d’euros financés par l’État : « Sur ces cinq dernières années, il y a eu 5000 habitants de plus soit plus de 10 % de population supplémentaire. C’est donc à peu près 2500 logements supplémentaires qu’il faut offrir sur la ville », a déclaré Christophe RIVENQ, Président Alès Agglomération.

« Il n’y a pas assez de logements par rapport à l’augmentation de la demande, c’est pour cela que nous continuons de financer », affirme Christian BASTID, Conseiller départemental du Gard.

Plusieurs quartiers seront rénovés, notamment les Cévennes, les Prés Saint-Jean, la Grand-rue Jean-Moulin, Rochemel et le Faubourg du Soleil. Ces rénovations permettront d’améliorer le cadre de vie des habitants et de créer une mixité sociale et générationnelle.

« L’Agglomération d’Alès est le maître d’ouvrage de cette rénovation urbaine. La Ville d’Alès et l’ensemble des partenaires apportent leur écho sur les divers quartiers de la ville », poursuit Christophe RIVENQ.

Des équipements publics et des zones d’activités économiques pour favoriser le développement du territoire

Le programme prévoit également la création de zones d’activités économiques pour favoriser la création d’emplois.

« Sur le territoire, des centres de loisirs pour les jeunes vont être lancés, des usines vont être construites : c’est 250 millions d’euros d’investissement par les industries dans les trois prochaines années et 600 emplois qui vont être créés grâce à cet investissement. Nous sommes aujourd’hui un territoire d’avenir, un territoire en développement qui accueille de plus en plus de populations. Nous créons de plus en plus d’emplois même si le chômage reste élevé.», a conclu Christophe RIVENQ.

De nouveaux équipements publics seront également construits, comme des écoles, des crèches et des centres de loisirs. Ces investissements permettront de renforcer l’attractivité du territoire et de favoriser le développement économique.

Un avenir prometteur pour Alès

Ce nouveau programme de renouvellement urbain est un véritable levier de transformation pour Alès Agglomération. Il permettra à la ville de poursuivre sa dynamique de développement et de répondre aux besoins croissants de ses habitants. Alès a tout pour devenir une ville encore plus attractive et dynamique dans les années à venir.

Quelques chiffres clés

  • 40 000 habitants ;
  • Deuxième ville la plus dynamique démographiquement de France ;
  • 180 millions d’euros investis dans le NPNRU ;
  • 2 500 nouveaux logements construits d’ici à 2026 ;
  • Plusieurs quartiers rénovés ;
  • De nouveaux équipements publics et des zones d’activités économiques créés.

Cliquez ici pour découvrir nos derniers articles sur Alès Agglomération

©Ecomnews