#Actualite #AidesAuxEntreprises #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #ProvenceAlpesCoteDAzur #ProvenceAlpesCoteDAzur
Olivia Oreggia
20 juillet 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Juillet 2017 à 06:31

5.000 emplois créés jusqu’à présent et 50.000 espérés à long terme. C’est à l’ouest que se joue l’avenir économique et technologique de la ville.

 

Depuis qu’IBM a quitté son siège historique de l’arrière-pays niçois pour s’y installer voilà deux ans, il ne se passe pas un semestre sans que ce périmètre de 10.000 hectares à l’ouest de la ville baptisé « EcoVallée » ne revendique fièrement une nouvelle preuve de son essor. Pépinière de startups, siège d’entreprises, voie de circulation XXL, bâtiments ultra modernes… plus qu’un quartier, c’est une ville dans la ville qui sort peu à peu de terre.

Des premières réalisations comme autant de marques visibles et tangibles de cette Opération d’Intérêt National (OIN) née il y a plus de huit ans.

Elle classe Nice au 4e rang mondial (selon le cabinet américain Jupiner Research) de celles que l’on nomme « smart cities ». Ces « villes intelligentes » telles que Barcelone, New York et Londres qui ont placé l’innovation au cœur de leur développement économique. Eclairage public, ramassage des ordures ménagères, réseau électrique smart grids… Tout azimut, le progrès numérique est un outil de réduction des coûts.

 

Nice-ecovallee

crédits photo: EPA – Devilliers & Associés – By-Encore

 

Le récent salon Innovative City mettait notamment un coup de projecteur sur les avancées de ce poumon économique et technologique qui s’étire entre mer et montagnes. 

Un immense chantier entre l’aéroport et sa zone Grand Arénas qui voit actuellement la pose progressive des rails de la future ligne 2 du tramway, avant de voir s’ériger un pôle d’échange multimodal entre aéroport, gare sncf, gare routière et donc tramway. Le quartier d’affaires sera élargi et accueillera non loin, un parc des expositions.

Au nord, pour l’heure, c’est le stade Allianz Riviera qui marque la limite. Mais c’est en attendant Ikea et l’immense projet qui cernera le géant du meuble suédois : immeubles d’habitations et de bureaux, hôtels pour lesquels les premiers coups de pioche ne devraient plus tarder.  

C’est au coeur de l’OIN que sera construit le Campus de l’Apprentissage, grand projet de la CCI Nice Côte d’Azur (livraison attendue à l’horizon 2020).

 

Estrosi_smartcity

Christian Estrosi, maire de Nice, aux côtés de son 1er adjoint Philippie Pradal

 

« Nous sommes tournés vers les politiques de services et vers les politiques de tourisme. Nous restons la 2e destination touristique après Paris. Et en même temps, nous sommes à la pointe de la ville intelligente, la smart city, en matière d’utilisation du numérique au service des territoires », se félicite Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole.

Une soixantaine d’entreprises se sont installées au cœur de l’EcoVallée, en plus de très nombreuses startups. 5.000 emplois « à grande valeur ajoutée » ont été créés. « L’objectif à moyen terme est d’atteindre 25.000 emplois », nous précise Christian Tordo, élu délégué au développement économique à la Métropole Nice Côte d’Azur. « 50.000 à long terme. On est dans le rythme. » 2,5 milliards d’euros d’investissements publics et privés sont prévus d’ici 2025.

Pour consolider encore un peu plus son rôle de Smart city, Nice se rêve aujourd’hui ICapital, à savoir Capitale Européenne de l’Innovation 2017. Un prix porté par la Commission Européenne. Le lauréat sera désigné en décembre. Il remportera une enveloppe financière de 1M€ ainsi qu’un label d’excellence pendant une année.  Aucune ville française n’a été récompensée à ce jour.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *