#Environnement #Gironde #NouvelleAquitaine #Petrole #Pollution #VieDesEntreprises #Gironde #NouvelleAquitaine
Robert FAGES
19 août 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 19 Août 2020 à 07:08

Le Groupe girondin expert des solutions de dépollution, a signé un accord de partenariat avec une société sud américaine qui prendra prochainement la forme d’une prise de participation à hauteur de 49% dans une structure commune.

?id=2uTbOnqi3xbMa8FZf9F8VcUtF2wc4b1m

Europlasma dont le siège social est situé à Morcenx-La-Nouvelle en Gironde étend sa position d’acteur pluridisciplinaire de la dépollution mondiale en partant à la conquête d’une nouvelle industrie majeure et d’un nouveau continent.

L’ambition de ce partenariat avec cette société sud américaine est d’utiliser la torche à plasma sans exclusive pour détruire les effluents pollués et polluants inhérents à l’extraction d’hydrocarbures.

L’industrie pétrolière et gazière est un important générateur de déchets.

L’extraction de ces combustibles fossiles entraîne généralement la formation de boues hydrocarburées ou pétrolifères, qui contaminent les sols et nappes d’eau sousjacentes.

Depuis plusieurs années, de nombreux procédés ont été développés pour capter ces polluants mais ils se sont avérés trop coûteux, nécessitant des structures industrielles lourdes, des procédés longs ou l’utilisation de produits chimiques générateurs de déchets secondaires.

Ainsi ce marché de la dépollution, qui devrait atteindre 5,6 milliards de dollars dans le monde en 2025 demeure dans l’attente d’une solution efficace et durable, permettant de détruire ces déchets à un coût maîtrisé, tout au long du cycle de l’extraction.

La technologie plasma fournie par Europlasma apparait comme une solution particulièrement prometteuse pour répondre aux enjeux environnementaux et économiques de ce secteur.

Fort de ce constat, Europlasma a décidé de s’associer à Field Intelligence Energy (FIE) pour le traitement de ces déchets toxiques. L’objectif est de développer conjointement une torche plasma capable de neutraliser les éléments dangereux au plus près de leur site de production.

Cette unité légère de traitement devra permettre, outre la réduction très sensible de la pollution inhérente aux installations, une diminution considérable des coûts de transport et de stockage des déchets.

FIE est une jeune société pétrolière qui ambitionne de réduire l’impact environnemental de la filière en s’appuyant sur des technologies écoresponsables.

Ce partenariat avec FIE prendra prochainement la forme d’une prise de participation d’Europlasma dans une société commune à hauteur de 49%, moyennant un investissement de 1,5 million de dollars étalé sur 18 mois.

Jérôme Garnache-Creuillot, PDG d’Europlasma, déclare :

« Ce nouveau partenariat renforce un peu plus notre position d’acteur pluridisciplinaire de la dépollution mondiale. La technologie plasma révèle à nouveau son aptitude à éliminer la toxicité des polluants. Cette prise de participation nous permet de contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération de compagnies pétrolières dédiées à la production de « pétrole vert », qui s’inscrit comme une réponse à l’urgence environnementale. Chaque gisement sera équipé de notre technologie.

Ainsi, FIE sera notre premier client sur ce nouveau segment à très fort potentiel. Dans ces conditions, nous ambitionnons un retour sur investissement dès la première année »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *