#AuvergneRhoneAlpes #BrunoBernard #Lyon #MetropoleDeLyon #Mobilite #TransitionEcologique #Transport #AuvergneRhoneAlpes #Lyon
redaction
23 juillet 2022 Dernière mise à jour le Samedi 23 Juillet 2022 à 07:07

Plus de rues piétonnes, des nouvelles rue à 30km/h, des trottoirs plus larges : La Métropole de Lyon veut faciliter la vie de toutes celles et de tous ceux qui se déplacent à pied au quotidien. Elle va mettre en place un "plan piéton" fort d'une enve

?id=Cr9DLBloxoLICtgJu3Fk2RTwHtXfITLC

Trottoirs inexistants, trop petits ou endommagés, écoles très proches de la route, risques liés à la vitesse des voitures… Voilà pourquoi les élus de la Métropole ont validé le tout premier plan piéton.

L’objectif : mettre en place une vraie stratégie piétonne dans les 59 communes du territoire pour sécuriser et encourager la marche à pied.

Créer des voies piétonnes sûres, pratiques et agréables

Le nouveau plan piéton prévoit notamment :

  • d’améliorer les trottoirs existants, en réparant ceux qui en ont besoin, en élargissant ceux qui ne permettent pas de se croiser sereinement, en les rendant plus accessibles aux personnes à mobilité réduite… ;
  • de créer de nouveaux trottoirs ;
  • d’aménager de nouveaux passages piétons ;
  • de planter de nombreux arbres, plantes et fleurs, pour rendre des voies piétonnes plus agréables, protéger la biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique.

Ces améliorations pourront s’inscrire dans le cadre de grands projets urbains, comme l’apaisement de la Presqu’île ou des Gratte-Ciel, à Villeurbanne.

Sécuriser les abords des collèges

Autour des collèges, il y a souvent de l’effervescence, des jeunes qui jouent ou se chamaillent avant et après la journée de classe. Le nouveau plan piéton prévoit donc de limiter la circulation des voitures dans certaines rues, avec plusieurs objectifs :

  • transformer ces rues en espaces sécurisés pour les collégiennes et les collégiens ;
  • faciliter l’accès aux collèges, pour que les jeunes viennent à l’école à pied et gagnent en autonomie ;
  • encourager les jeunes à utiliser la marche ou le vélo pour se rendre au collège.

?id=bmoWnnCDyb0FSrkdBPdZaLRX0X5oE85i

 

Repenser la circulation entre piétons et voitures

Le nouveau plan piéton prévoit :

  • d’accompagner les communes qui souhaitent limiter la vitesse de circulation à 30 km/h. 13 communes de la Métropole vont déjà réduire la vitesse de circulation d’ici fin 2022. L’objectif : moins d’accident et plus de sécurité ;
  • de développer des solutions techniques comme les feux à synthèse vocale (pour prévenir les personnes malvoyantes du passage au vert), ou encore le réglage des feux (augmentation des temps de vert, avant-vert piétons…).

Certaines de ces évolutions sont déjà présentes dans la métropole, et l’idée est de les étendre davantage sur tout le territoire.

Faire évoluer les mentalités

Le plan piéton prévoit également d’aider les personnes qui vivent, passent ou travaillent dans la métropole à changer leurs habitudes pour marcher plus. Avec notamment :

  • des plans en ville pour aider les piétons à se repérer ;
  • des pédibus (ramassage scolaire à pied) pour apprendre les bonnes pratiques dès le plus jeune âge ;
  • des compteurs piétons, pour comptabiliser et valoriser les piétons ;
  • des campagnes de communication pour encourager la marche à pied…

« Construire une Métropole apaisée passe nécessairement par donner sa juste place à la mobilité piétonne. Nous avons décidé de lancer le premier plan piéton de la Métropole de Lyon avec des moyens dédiés dans le cadre des 320 M€ dédiés aux mobilités actives afin que la marche à pied retrouve sa place privilégiée dans la mobilité quotidienne » explique Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon.

 

?id=7aCz2233JYqQJHGhbuBegOzFGGIrM31R

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.