#Actualite #Collectivites #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
15 janvier 2015 Dernière mise à jour le Jeudi 15 Janvier 2015 à 12:01

Afin de promouvoir l'égalité des chances et gagner la bataille de l'emploi, la Région s'est engagée à donner aux lycéens les meilleures conditions de réussite scolaire. Dans ce cadre, elle a réalisé la restructuration et la rénovation du lycée polyva

33 Mpour la restructuration et l’extension du lycée Joseph Vallot

 

La principale raison de ces travaux est la répartition géographique des administrations et des services mis à disposition des élèves.
Ces services et administrations étaient divisés en deux sites beaucoup trop éloignés l’un de l’autre, ce qui était la source de dysfonctionnements au sein de l’établissement.
 
Grâce à cette opération, le lycée Joseph Vallot est resté au centre-ville et offre aujourd’hui de belles potentialités pour dynamiser le coeur de ville de Lodève.
Le lycée existant étant constitué d’un ensemble de bâtiments et d’espaces disparates, implantés sur deux sites, le projet a permis d’unifier l’ensemble grâce à un ordonnancement articulé autour d’un parc urbain : doté de placettes arborées, espace végétalisé autour du CDI et de la cafétéria très vite adoptée par les élèves qui l’ont d’ailleurs baptisée «Mamie ».
 
Les grandes façades sur le parvis et le boulevard Pasteur constituent une entité architecturale harmonieuse et complémentaire d’où émergent :
 
  • les “boites à images” avec leurs “écrans plats” qui communiquent sur l’identité et le dynamisme du lycée. Les Filières Arts Appliqués se sont exprimées avec bonheur sur la façade du boulevard Pasteur.
  • à côté du hall d’entrée, la “Conque tissée” de la salle polyvalente symbolise l’inscription du lycée Vallot dans l’histoire du tissage de la ville de Lodève.

 

Aujourd’hui, le lycée Joseph Vallot dispose d’équipements performants tels qu’une salle d’exposition, une salle polyvalente baptisée Georges Frêche, une restauration neuve et fonctionnelle, un nouveau CDI et une cafétéria, un internat plus vaste, des salles de classe spacieuses et fonctionnelles, des salles de travail pour les professeurs… La restructuration complète de cet établissement a permis l’accueil de nouvelles sections et renforcé son attractivité, au point qu’à la dernière rentrée scolaire, il accueillait plus de 1 085 élèves contre 400 élèves en 2004.
 
Par son ampleur et sa diversité, le projet a conforté la situation du lycée comme équipement structurant, en redonnant de la lisibilité à un quartier caractérisé par son orthogonalité.
 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.