#Attractivite #Avignon #Economie #GrandAvignon #JoelGuin #Mobilite #ProvenceAlpesCoteDAzur #TransitionEcologique #Urbanisme #Vaucluse #Avignon #ProvenceAlpesCoteDAzur #Vaucluse
Denys Bédarride
17 décembre 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 17 Décembre 2021 à 08:12

Les intercommunalités du grand bassin de vie d’Avignon ont souhaité travailler ensemble pour réfléchir à leurs synergies, articuler leurs politiques territoriales et être en capacité de porter ensemble des actions communes et définir des sujets prioritaires de coopération. 

Le grand bassin de vie d’Avignon est un véritable espace aux nombreux échanges entre les habitants et les activités. Les déplacements quotidiens de toutes natures, les complémentarités économiques, les richesses naturelles et patrimoniales exceptionnelles en font un vaste territoire partagé qui dépasse les périmètres institutionnels.

Les différentes intercommunalités qui le composent sont ainsi confrontées à de nombreux défis communs, notamment en matière d’attractivité et de rayonnement, de développement et d’aménagement, de revitalisation des centres villes, de transition écologique ou de positionnement régional.

Ainsi, certaines réponses à ces enjeux ne pourront être pleinement opérantes sans vision globale et sans coopération, à la bonne échelle.

Afin d’acter ce constat mais surtout de le dépasser, les EPCI du grand bassin de vie d’Avignon ont souhaité par une entente réfléchir à leurs synergies, articuler leurs politiques territoriales et être en capacité de porter ensemble des actions communes.

?id=cVmnE6fzXkLv51E15V3rr8CMA4GILDrq

A l’initiative du Grand Avignon et des Sorgues du Comtat, avec l’appui de l’agence d’urbanisme Rhône Avignon Vaucluse, deux premières rencontres ont eu lieu depuis le mois de juillet entre les Président.es de ces intercommunalités, réunissant les Communautés d’agglomération Comtat Ventoux Venaissin et du Gard Rhodanien ainsi que les Communauté de communes du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse, du Pays d’Apt Luberon, de Ventoux Sud et du Pont du Gard.

Les Présidentes et Présidents ont pu ainsi définir des sujets prioritaires de coopération, en particulier la mobilité et l’aménagement du territoire.

Une feuille de route a été fixée pour 2022 : 

– déterminer la forme la plus adaptée de cette alliance qui ne doit pas se substituer aux compétences et prérogatives des intercommunalités 

– Préfigurer et lancer des actions communes, notamment en matière de mobilité durable.

Au mois de février 2022, un troisième rendez-vous est prévu et sera ouvert aux autres intercommunalités du Grand bassin d’Avignon souhaitant être associées à cette démarche. Elle aura pour objectif d’avancer dans la formalisation de l’outil le plus pertinent pour piloter cette coopération inédite.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.