#Actualite #BonsPlans #Collectivites #Entreprises #NouvelleAquitaine #VieDesEntreprises #NouvelleAquitaine
Denys Bédarride
20 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mardi 20 Janvier 2015 à 09:01

Deux bordelais, Baptiste Yvenat et Julien Boyé ont imaginé une application smartphone pour signaler les déchets, problèmes ou les graffitis au sein de la ville de Bordeaux.

© site https://jaidemaville.com/ 

L’utilité et l’aspect collaboratif de cette application pourraient se développer au sein des collectivités et permettre de perfectionner la citoyenneté.
Ce dispositif se décline sous forme d’application mobile gratuite et de site Internet. Il permet à tout habitant de signaler encombrements, tags, déchets ou autre désagrément sur la voie publique aux services de sa marie. Il est possible de l’utiliser à l’aide de la géolocalisation, pour signaler un problème en postant la photo.
Bordeaux fait partie des villes qui l’utilise le plus, puisque les initiateurs de ce projet sont installés. C’est une expérimentation très sérieuse qui pourrait s’appliquer sur l’ensemble du territoire français.

Comment ça marche ?

 Pour faire remonter ces informations, l’utilisateur doit d’abord s’identifier, puis prendre en photo avec son téléphone ou un appareil ce qu’il souhaite signaler et indiquer une adresse. Les informations diffusées sont contrôlées et validées par les autres utilisateurs. Sur l’application mobile ou le site, les citoyens peuvent soutenir avec des pouces levés, comme sur le réseau social Facebook, les signalements qu’ils jugent pertinents.

Un formidable outil de démocratie participative 

Les créateurs du service veulent en priorité tourner l’usage du site et de l’application vers les citoyens. Julien Boyé et Basptiste Yvenat souhaitent même mettre en place une interface ou un « back office » pour les services des collectivités. Les administrations peuvent indiquer qu’elles ont pris en compte, vont ou ont traité les demandes des habitants.

Bastiste Yvenat : « Ce service permet de communiquer directement avec la population et peut leur faire gagner beaucoup de temps »

Julien Boyé « Notre objectif est de créer des échanges directs entre les collectivités et les habitants. Beaucoup de villes se sont lancées dans cette démarche, mais souvent de manière infructueuse car cela demande des investissements onéreux. »

Ces deux jeunes entrepreneurs sont peut être à l’initiative d’un projet plus ambitieux : organiser l’administration et le contact direct avec le citoyen autour du numérique.

Source www.sudouest.fr

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.