#AnalyseEconomique #Economie #Financement #InfosNationales #SecuriteSociale #InfosNationales
redaction
21 juin 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Juin 2018 à 12:06

Surprise par une croissance meilleure que prévue, le déficit de la Sécurité sociale alors enregistré à 2,2 milliards d’euros en 2017, devrait finalement passer sous la barre des 300 millions en 2018.

?id=1LjcquvSlwBjqxKXI9ZKUeCJzwsdQum2

Après un déficit ayant atteint les 5,1 milliards d’euros en 2017, ce solde sera en nette amélioration et passera à un quasi-équilibre pour la Commission des comptes de la Sécurité sociale. Le déficit de l’année 2018 avait déjà été enregistré comme inférieur à celui de 2017 car prévu à 2,2 milliards. Il atteindra finalement les 300 millions d’euros.

Avec une prédiction du ministère de l’économie et de l’emploi revus à la hausse en avril, les surplus de recettes atteindront désormais 2,8 milliards d’euros de plus que ce qui était initialement prévu. Un montant nettement supérieur à l’augmentation des dépenses.

Ça n’était pas arrivé depuis 2001 ! Ce calcule de déficit n’est pourtant pas à l’abri, puisqu’une incertitude à hauteur de 600 millions d’euros est calculée sur une mesure fiscale. Ce qui pourrait tout de même creuser une perte de 900 millions d’euros en fin d’année.

Mais même avec une telle incertitude, l’année 2018 restera la meilleure que nous avons eu durant ces 17 dernières années. Un véritable symbole du rétablissement des comptes. 

Avec un déficit de l’Assurance maladie divisé par dix, passant à moins de 500 millions d’euros et ses 3 branches bénéficiaires telles que la vieillesse, famille et accidents du travail. La Commission des comptes affiche un résultat positif de 2,5 milliards d’euros.

Bien que tous ces chiffres soient portés par la lumière, il reste cependant quelques résultats parsemés de zones d’ombre. Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse finançant le minimum vieillesse pour les retraités pauvres ne réduira que très légèrement atteignant les 2,8 milliards d’euros.

Les chiffres précis devraient nous parvenir après l’année 2018 pour ainsi confirmer cette amélioration des comptes. Concernant les futures prévisions, elles s’élèvent à 3,3 milliards d’euros en 2019, 7,7 milliards en 2020.

Avec 260 milliards d’euros de dette sociale accumulée depuis 1996, il reste encore plus de 120 milliards d’euros à rembourser par la Sécurité sociale d’ici 2024.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.