#CaisseDEpargneCAmpOcircTeDAzur #Enseignement #ProvenceAlpesCoteDAzur #VieDesEntreprises #Vin #Viticulture #ProvenceAlpesCoteDAzur
Denys Bédarride
2 décembre 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 2 Décembre 2021 à 08:12

KEDGE BusinessSchool, l’Interprofession des Vins de Provence (CIVP) et la Caisse d’Épargne Côte d’Azur se sont associés pour lancer la première chaire de recherche sur les Vins rosés de Provence. D’une durée de trois ans et grâce à des projets de recherche appliquée, la chaire offre un cadre structuré et scientifique pour répondre aux trois questions stratégiques posées par le CIVP sur le consommateur, la couleur ‘Rosé’ et le prix.

?id=ehjVfbACaRGzsPQuurr2FlsVr70bVB3U

Pourquoi une chaire KEDGE-CIVP-Caisse d’Épargne ?

Les vins rosés se sont imposés durablement en France, représentant aujourd’hui une bouteille sur trois consommées. La couleur ‘Rosé’ est également en plein essor à l’international, notamment aux USA, au Royaume-Uni ou encore en Australie. Le vin rosé suscite de plus en plus d’intérêt et d’interrogations dans les pays producteurs et consommateurs.

Avec plus de 90 % de la production en rosé et un siècle d’histoire et de savoir-faire, les Vins de Provence sont reconnus comme la référence mondiale sur la couleur rosée et sont en quête permanente d’innovation, de recherche et d’évolution pour améliorer la qualité de leurs vins rosés.

C’est dans ce contexte que l’école de management KEDGE, la Caisse d’Épargne Côte-d’Azur et le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence lancent en octobre 2021 les travaux de la première chaire universitaire dédiée aux Vins rosés de Provence.

« KEDGE, via son centre d’excellence « Food, Wine & Hospitality », accompagne depuis longtemps les mutations du secteur du vin et propose une aide à la décision aux acteurs du marché. Son expertise dans le domaine et ses partenariats avec plusieurs lab oratoires de recherche à l’international apporteront la caution scientifique au projet » indique Alexandre de Navailles, Directeur Général de KEDGE.

Le CIVP et le Centre du Rosé de Vidauban œuvrent depuis des années au développement des vins rosés en termes de notoriété et d’image, et de connaissance des marchés via l’Observatoire Mondial du Rosé.

La Caisse d’Épargne Côte d’Azur s’engage auprès de la filière pour accompagner son essor et contribuer au développement économique des entreprises viticoles du territoire.

Quels sont les trois axes de recherche ?

Au travers du prisme de la couleur ‘Rosé’, la chaire Vins rosés de Provence propose une approche pluridisciplinaire grâce à des travaux scientifiques définis autour de trois axes :

 

Axe 1 : une étude des consommateurs de vins rosés analyseraleurs attentes et leurs perceptions de la couleur rosée, et proposera une vision prospective sur les générations futures.

Axe2 : une étude sur la colorimétrie, en reliant mesures physiques et perceptions de la lumière, élaborera un nouveau référentiel de grande précision pour la caractérisation et la mesure de la couleur du vin rosé, en complément des outils existants.

Axe 3 : une étude neuroœnologique identifiera les zones du cerveau impliquées lors de la dégustation du vin rosé de Provence, en fonction du profil du dégustateur expert ou novice.

« Ces trois axes croisés devraient générer un éclairage original sur la stratégie des vins de Provence », souligne Thierry Lorey, responsable de la Chaire.

Quels sont les acteurs engagés dans la chaire ?

La chaire Vins rosés de Provence met en jeu trois acteurs scientifiques :

KEDGE : Thierry LOREY , docteur et HDR, enseignant-chercheur en marketing du vin, membre du centre d’excellence Food, Wine & Hospitality de KEDGE, qui est le laboratoire de recherche de la KEDGE Wine School. Il est le titulaire de la chaire ;

Le Centre de recherche et d’expérimentation du Rosé de Vidauban (directeur Gilles MASSON ; œnologue : Nathalie POUZALGUES) ;

Valérie BONNARDEL, professeur au département de Psychologie, Université de Winchester, docteur, Fellow of the Higher Education Academy (FHEA), et membre du comité exécutif de l’Association Internationale de la Couleur (AIC).

Elle est financée par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence, laRégion Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, les Départements du Var et des Bouches-du-Rhône, ainsi que par la Caisse d’Épargne Côte-d’Azur.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *