#Actualite #Decideurs #InfosNationales #Institutions #InfosNationales
Denys Bédarride
3 décembre 2014 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Décembre 2014 à 01:12

La FHP dénonce depuis des mois une volonté du gouvernement de passer en force sur un texte qui porte en germe l’éviction et à terme la disparition du secteur de l’hospitalisation privée et de ses 200.000 emplois, alors qu’il est de loin l’acteur le m

Comme nous l’avions annoncé, Lamine Gharbi, le President de la FHP accompagné d’une délégation a été reçu hier par le Cabinet de la Ministre . Voici ce qu’il déclare: Nous nous heurtons à un mur. La ministre ne comprend pas et ne veut pas entendre que son projet de loi va faire basculer notre système de santé dans un modèle étatisé qui signifiera la mort de la médecine libérale et la disparition de l’hospitalisation privée.

Ce projet de loi opère une remise en cause extrêmement grave et profonde des fondements mêmes de notre système de santé, tel qu’il a été conçu après 1945 et dont l’un des piliers inaliénables reste et demeure la liberté de choix des patients.Cette attitude nous renforce dans notre détermination à nous battre pour défendre notre secteur aux côtés des médecins libéraux et pour la garantie de la liberté de choisir sa santé, son médecin, son établissement. Nous sommes bien sur des questions de principe.

Je rappelle que trois Français sur quatre (74%) sont passés au moins une fois dans leur vie dans une clinique ou un hôpital privé. Chaque année, plus de 8 millions de patients font le choix d’y être soignés” souligne Lamine Gharbi.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.