#Emploi #EmploiFormation #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
7 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 7 Janvier 2015 à 15:01

ROBUSTA a été le premier nanosatellite universitaire français, conçu par des étudiants de l'Université Montpellier 2 et lancé dans l’espace en 2012. Cette réussite est à l’origine du projet de construction du Centre Spatial Universitaire (CSU), nouve

Parce que le marché des nanosatellites est en pleine expansion, la Région a décidé d’accompagner l’Université Montpellier 2 dans la création d’un Centre Spatial Universitaire (CSU) à Montpellier. Elle s’est portée acquéreur du terrain et participe à l’aménagement des locaux, soit un financement total de 2,5 M€. Ce projet est réalisé par Languedoc-Roussillon Aménagement avec l’appui de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Conçu par le Cabinet A+ Architecte, le Centre Spatial Universitaire, d’une superficie de 2 120 m2, sera situé à proximité immédiate du nouveau Centre de Recherche en Science et Technologie de l’Information. La livraison du bâtiment est prévue pour décembre 2015. Composé de bureaux, d’ateliers et de salles blanches, il regroupera dans un même bâtiment des compétences scientifiques, des équipements de pointe, et des industriels, permettant de renforcer les partenariats publics-privés en recherche & développement et formation. Il accueillera également la Société d’Accélération de Transfert de Technologie (SATT) AxLR qui valorise les résultats de la recherche régionale auprès des industriels, ainsi que Languedoc Roussillon Incubation.

Une centaine d’emplois créés

Ce projet va rendre l’espace accessible à de très nombreux acteurs économiques et scientifiques. Il pourrait déboucher sur la création de près d’une centaine d’emplois qualifiés à l’horizon 2018. En soutenant la Fondation Van Allen et la construction du CSU, les partenaires entendent offrir aux étudiants un environnement propice à l’acquisition des compétences nécessaires dans ce domaine de hautes technologies. Une formation qui leur offre une véritable expérience professionnelle, recherchée par les industriels.
La construction du nouveau bâtiment dédié aux sciences et technologies de l’information est situé au cœur du Campus Saint Priest. Il abrite sur plus de 13000m2:

– l’Institut d’Electronique du Sud (IES), reconnu dans les domaines de l’infra-rouge, de la fiabilité, des capteurs et du terahertz, permettant d’apporter des solutions innovantes dans de nombreux domaines tels que l’énergie, l’eau, l’alimentation, la santé, l’urbanisme, la sécurité, le changement climatique, la pollution…- une extension du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM),
– une antenne de l’Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (Inria),
– la plateforme HERMES (Hyperfréquence, Expertise, Recherche et Mesures) – des locaux de haute technologie (salles blanches notamment),- un espace dédié à l’accueil de jeunes entreprises.
En prise directe avec le monde socio-économique, ce nouveau bâtiment devra tisser des liens encore plus étroits avec les entreprises et permettre aux jeunes doctorants de se lancer dans la création d’entreprises. Ils pourront ainsi bénéficier de ressources technologiques de pointe pour développer leurs projets innovants.
Le coût de cette opération est de 34 M€ répartis comme suit :
– Région : 25,7M € (inscrits aux Contrats de Projet Etat/Région 2000-2006 et 2007-2013, ainsi qu’au titre de l’opération Campus)-Etat:7,3M€-Inria:1M€

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.