#Actualite #EnDirectDe #Entreprises #Occitanie #VieDesEntreprises #Occitanie
Denys Bédarride
4 février 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Février 2015 à 09:02

Avec le retour des anciens jeux vedettes comme le Black Jack, le casino réalise une croissance inédite de 10,8%.

Le directeur du Joacasino, Eric Lerat est très satisfait du rendement de son casino. En poste à Argelès-sur-Mer depuis novembre 2013, il a pulvérisé les objectifs fixés, initié de nouveau rendez-vous, diversifié les animations, fidélisé la clientèle et capté de nouveaux joueurs. A tel point que son établissement atteint aujourd’hui une croissance d’activités record, la plus importante de la région.

Les secrets du succès

En un an, le casino a enregistré 70.000 entrées pour un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros. Ce chiffre a progressé de 5.000 entrées par rapport à l’année précédente. Les visiteurs sont très friands du restaurant et de la discothèque puisque 11.000 couverts ont été servi et le casino enregistre plus de 15.000 entrées à la discothèque.

Le casino propose aussi toutes sortes d’animations et de jeux comme la belote, le bingo, le karaoké, le tarot, des soirées dansantes et des spectacles. « La nouveauté est notre meilleure publicité. Nous avons régulièrement effectué des mix, qui consistent à changer les machines à sous. Nous avons, et c’est important, relancé la table du Black Jack qui était absente depuis 30 ans. D’ailleurs les jeux traditionnels sont à nouveau très demandés. » affirme Eric Lerat.

La tendance est donc de faire des vieux jeux, une nouveauté. En tout cas, c’est ce que les résultats démontrent. 

D’autres suprises sont encore à venir, comme la mise en place d’un fumoir extérieur, face à la mer, qui serait selon Eric Lerat le seul de la région et représenterait un atout supplémentaire pour le casino.

Source : L’indépendant.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.