#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
11 février 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 11 Février 2015 à 01:02

Les principaux décideurs de la Région Languedoc-Roussillon sont venus communiquer à l'hôtel de Région sur la gestion des fonds européens. Le président Damien Alary, le vice président Jean-Claude Gayssot, le préfet Pierre de Bousquet et aussi un repré

 

L’Europe, l’Etat et la Région mettent en œuvre 5 fonds européens pour soutenir au plus près les projets des acteurs et des entreprises de la région :

  • 611 M€ Fonds européen agricole et de développement rural – FEADER
    pour le développement des exploitations agricoles, des entreprises agro-alimentaires, l’agro-environnement, la filière bois, des territoires ruraux et la compensation des handicaps naturels…

    “Je veux être président d’un équilibre urbain et rural”
    Ci-dessus en photo Damien Alary, président de la Région Languedoc-Roussillon. 

  • 306 M€ Fonds européen de développement régional – FEDER
    pour le développement des PME, la Rechercher et développement, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les transports multimodaux, la revitalisation des quartiers urbains en difficulté, la prévention des risques, le développement des TIC, la valorisation du patrimoine culturel et naturel…

  • 12 M€ Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche – FEAMP
    pour le développement économique des filières pêche et aquaculture, les aides à la modernisation des infrastructures portuaires et aux projets de développement local.

  • 105 M€ Fonds social européen – FSE
    pour les actions favorisant l’emploi, la formation professionnelle en faveur des demandeurs d’emploi, l’insertion, l’accompagnement à la création d’entreprises, l’apprentissage…

  • 13,7 M€ l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes – IEJ
    pour les actions en faveur des jeunes sans emploi et sans qualification pour lutter contre le chômage de ce public… Le Languedoc-Roussillon est l’une des 8 régions métropolitaines bénéficiaires de cette aide.

L’attribution a augmenté de 33%.

Sur la période 2007-2013, près de 900 M€ ont été attribués à plus de 57 000 projets qui ont généré, grâce aux financements croisés, plus de 2,5 milliards € d’investissement.

 

Le problème de la fusion


“C’est une union. Pas une fusion. La fusion ça mène à la confusion.” 
ci-dessus en photo le vice président de la Région, Jean-Claude Gayssot.

 

Il y a un problème politique à résoudre au niveau des compétences des Régions. “Notre région est très différente de la région Midi-Pyrénées… Et le budget est pour notre région. Sur l’eau, la viticulture, les besoins sont différents. Je verrai d’un mauvais oeil que nos priorités soient ralenties par la fusion.” affirme Damien Alary. 

La question juridique est aussi posée, puisque c’est à l’Etat et à l’Europe de fixer les règles. Ce à quoi répond le responsable de la commission européenne “je ne peux pas confirmer pour le moment, c’est trop tôt. C’est souhaitable d’un point de vue opérationnel, mais c’est trop tôt.” 

A noté que Damien Alary se rend à Bruxelles le 23 février pour rencontrer le President Jünker  “Ce sera même la première question que je vais lui poser. Les citoyens aussi vont avoir à se poser la question…”

C’est compliqué intellectuellement… Mais c’est faisable. On l’a fait avec les communautés de communes. La réponse sera nationale” indique le préfet. En attendant, l’Europe met à disposition de la Région une somme conséquente de 1,2 milliards d’euros pour l’ensemble de la programmation à venir. Il faudra trouver un accord dans les 10 mois qui viennent avec Midi-Pyrénées dans le cadre de la Future Grande Region.

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.