#Actualite #Barcelone #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Barcelone
redaction
1 août 2016 Dernière mise à jour le Lundi 1 Août 2016 à 07:08

Dans son dernier rapport, l’Institut national de statistiques espagnol indique que le taux chômage est redescendu à 20% des actifs pour ce second trimestre. Une baisse considérable mais moins importante qu'attendue...

Le chômage a légèrement baissé en Espagne au deuxième trimestre à 20% de la population active, au plus bas depuis près de six ans, soit une baisse d’un point par rapport au trimestre précédent.

La création d’emploi a été tirée au deuxième trimestre par les services, plus de 227 000 des nouveaux emplois, soit 84%, sont rattachés à cette branche, qui profite du boom du tourisme avec le début de la saison touristique estivale. La construction et, dans une moindre mesure, l’industrie complètent la liste des principaux secteurs de création d’emplois.

La hausse de l’emploi au deuxième trimestre avec 271 000 emplois créés est moins forte qu’en 2014 et en 2015 où elle dépassait les 40 000 emplois.

Bientôt passer sous la barre des 20% ?

Je suis convaincu que d’ici à la fin de l’année, le chômage sera clairement en-dessous de 20%“, a cependant déclaré le ministre de l’Economie Luis de Guindos à nos confrères de la radio Cadena Ser.

Selon l’association des professionnels du tourisme Exceltur : « Il faut mener sans attendre une profonde réflexion sur la gestion du succès et la viabilité des modèles touristiques basés seulement sur une plus grande affluence, aujourd’hui favorisés par des causes exogènes qui peuvent s’inverser ».

En effet bien qu’elle prévoit une augmentation de 4,4 % des revenus du tourisme en 2016, l’association estime que la moitié de la hausse des touristes étrangers est due à l’instabilité dans d’autres pays

Exceltur s’inquiète aussi de la baisse des dépenses par touristes (– 7,4%) et de la saturation de certaines destinations, comme Barcelone, qui commence à se rebeller contre le tourisme de masse

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *