#Actualite #Collectivites #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Institutions #Occitanie #VieDesEntreprises #Occitanie
Denys Bédarride
7 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 7 Janvier 2015 à 15:01

À l’occasion de l’anniversaire du pôle REALIS, la Région Languedoc-Roussillon a organisé les 11 et 12 décembre, en collaboration avec le Mouves et Alter'Incub, YESS : l’académie de l’entrepreneuriat social pour donner du sens aux projets d'entreprise

La première édition de la YESS Académie a rassemblé pendant deux jours au pôle REALIS 150 participants, entrepreneurs sociaux, avec près de 50 projets, et 80 experts et coaches. La YESS Académie a pour but de faire connaître, faire émerger, récompenser les initiatives économiquement performantes et socialement innovantes et booster ainsi la création et l’innovation en entrepreneuriat social en Languedoc-Roussillon.

Damien Alary, président de la Région Languedoc-Roussillon, et Hélène Giral, vice-présidente, déléguée à l’économie sociale et solidaire, ont remis ce vendredi 12 décembre les premiers diplômes de la YESS Académie à 4 lauréats et un coup de cœur, en présence du parrain, François Trinh-Duc, Chef d’entreprise-Rugbyman professionnel.
« Avec la YESS Académie, La Région fait le pari que si ça fonctionne pour les start up “classiques “, ça fonctionnera aussi pour les start up ” ESS “. Nous avons décidé d’inscrire l’économie sociale et solidaire au même niveau que l’économie classique, dans notre stratégie régionale de développement économique et de lui donner ainsi tous les outils pour réussir, se créer et se développer. » a précisé Damien Alary
Voici de facon détaillé les Lauréats de la soirée:

1)ZUP DE COM : Formation à la communication pour l’intégration des jeunes de quartiers populaires
Projet porté par Marouan Elmokaddem et Hassan Moussaoui

Une partie des jeunes de quartier ont des parcours scolaires exemplaires et pourtant, l’accès au monde du travail reste difficile en raison notamment d’une différence culturelle. Zup de Com propose de développer un programme de formation intensive sur 4 mois pour que ces jeunes apprennent à communiquer et à se valoriser avec les codes culturels de l’ensemble de la société.

2)FACILIGO : Une plate-forme qui facilite le transport des personnes en manque d’autonomie

Projet porté par Hind Amad et Moussa Bouasba

Partant du constat qu’il est difficile de voyager seul dans les transports publics pour certaines personnes âgées ou handicapés et pour les enfants, les porteurs de ce projet proposent de construire une plate-forme de mise en relation permettant de faire rencontrer des personnes en manque d’autonomie avec d’autres voyageurs ayant la même destination afin de partager sur la base de valeurs solidaire tout en faisant des économies. Outre les personnes en manque d’autonomie nécessitant un accompagnement lors de déplacements / voyages, ce projet peut intéresser les professionnels du voyage pour offrir un nouveau service à des clients potentiels.

3)PERMIS DE GOURMANDISE : Pour faciliter l’intégration notamment au restaurant des personnes allergiques

Projet porté par Maelle Feret
Les personnes intolérantes, qui doivent manger “sans” ont peu d’endroits où aller manger en toute tranquillité et les professionnels de la restauration sont parfois un peu perdus sur le sujet. Permis de gourmandise c’est un centre de formation et un restaurant d’application pour accompagner les professionnels et les particuliers pour leur permettre intégrer les questions d’allergie alimentaire dans la construction de leurs menus.

4)BACK MOVE : The first flexible backrest for wheelchairs.

Projet porté par Christopher Desvaux de Marigny
Rester toute une journée immobile dans son fauteuil roulant exerce certaines contraintes sur le corps. Les effets de ce positionnement contraint peuvent s’ajouter aux conséquences de la maladie : accentuation des déformations, douleurs, augmentation du risque d’escarre, altération de la digestion, de la respiration… et retentissement sur la qualité de vie. Back Move est le premier dossier flexible pour permettre le mouvement et minimiser les effets de l’immobilité.

5)Le coup de coeur : COCOON Un abri pour les sans abri

Projet porté par Alain Paugam et Jérôme Boudet

Cocoon est un abri individuel, chauffé, climatisé, sécurisé, en centre-ville qui coûte 10 fois moins cher qu’un foyer d’urgence ! Concrètement, l’entreprise compte louer des abris de 20 pieds avec aspect de kiosque à journaux, composé de trois unités de vie individuelles. Ces abris peuvent être installés sur l’espace public. L’usager sans domicile fixe peut y être en sécurité, avec ses affaires et son chien. Les premiers clients de l’entreprise sont les pouvoirs publics, des entreprises mécènes, les associations dédiées à l’accueil et l’accompagnement de personnes sans domicile fixe, structures contraintes à utiliser des marchands de sommeil bien plus chers.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.