#Actualite #AuvergneRhoneAlpes #Decideurs #Entreprises #VieDesEntreprises #AuvergneRhoneAlpes
Denys Bédarride
7 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 7 Janvier 2015 à 15:01

La Clinique Saint Charles, à Lyon, à réalisé une pose de prothèse de cheville en ambulatoire.
Une première mondiale rendue possible grâce à l'investissement de l'équipe soignante depuis des années dans l'amélioration de la qualité des soins.

« A travers cette première, nous concrétisons notre engagement dans la politique de réhabilitation améliorée des patients après chirurgie, qui est au cœur de notre projet d’établissement », souligne Fabrice Hardouin, directeur de la clinique.
Ainsi, l’équipe soignante a-t-elle élaboré des protocoles de prise en charge innovants pour mettre en pratique ce concept visant au rétablissement rapide des capacités physiques et psychiques des patients.
Ils s’appuient sur une gestion a priori des risques et des complications post-opératoires. Cela se traduit notamment par « la gestion anticipée de la douleur par la mise au point de protocoles fondés sur des principes d’approche multimodale de la prise en charge de la douleur : utilisation minimaliste de la morphine, utilisation du froid grâce à une contention glacée innovante et utilisation de médicaments pris par voie orale et le contrôle du saignement ».
En outre, le patient bénéficie d’une information particulière pour le rendre acteur de sa prise en charge.

Le patient a été appelé la veille de son opération « pour lui indiquer l’heure de l’intervention et lui rappeler les principes de préparation », précise Fabrice Hardouin.
Il est entré en salle d’opération à 10 heures et en est ressorti à 11h15, avant de rejoindre son domicile le soir même. Les suites de l’intervention ont été simples. L’équipe l’a appelé pour effectuer un suivi le lendemain ainsi que le surlendemain.

Cette nouvelle avancée dans le domaine ambulatoire va dans le sens de la réduction de la durée d’hospitalisation enregistrée au sein de la Clinique Saint-Charles pour une prothèse de cheville : elle est passée de 5 jours en 2002 à 48 heures en moyenne en 2013.

Source: FHP

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.