#AuvergneRhoneAlpes #Emploi #Lyon #Numerique #Recrutement #StartUp #VieDesEntreprises #AuvergneRhoneAlpes #Lyon
redaction
14 mars 2022 Dernière mise à jour le Lundi 14 Mars 2022 à 09:03

Lancé en 2018, Superpictor vient de réaliser une augmentation de capital conséquente qui va lui permettre d’améliorer son outil et accélérer sa croissance. Grâce à cette opération, la start-up lyonnaise ambitionne de doubler ses effectifs cette année

?id=k2Q3UA1lrYmAQtWItxC22dEEKS1QoDQ0

Véritable lien entre le client et les professionnels spécialisés dans la personnalisation, Superpictor accélère le processus de vente d’un produit personnalisé. Grâce à une plateforme unique, cette start- up automatise et centralise le traitement des fichiers. De la retouche d’un logo, en passant par la customisation d’un produit, tout a été pensé pour gagner du temps et éviter les tâches répétitives.

Début février, l’entreprise Superpictor a bouclé une première levée de fonds à hauteur d’un million d’euros auprès d’investisseurs lyonnais et internationaux (Hong-Kong, Etats-Unis…).

Quatre ans après son lancement, cette start-up spécialisée dans la personnalisation en ligne franchie donc un nouveau cap significatif. « Nous sommes ravis de cette augmentation de capital qui va nous permettre notamment d’accélérer notre développement. Aujourd’hui tous nos salariés sont polyvalents, mais pour structurer notre entreprise, nous avons besoin de véritables experts à chaque poste », explique Jérémy Compagnat, co-fondateur de cette solution digitale avec Benoît Deves et Dan Kong-A-Siou.

Alors qu’elle compte aujourd’hui 15 salariés, cette entreprise lyonnaise a prévu de recruter 15 profils en 2022, essentiellement dans des postes liés à la gestion des données et au développement web.

Avec cette levée de fonds, Superpictor va également peaufiner son outil de personnalisation utilisé par plus de 2 000 professionnels du secteur. « Notre solution permet d’intégrer, via une plateforme SaaS, l’ensemble des informations d’une commande pour tout centraliser. La digitalisation du process réduit de plus de 50 % le temps entre la demande client et la production ».

« LA DEMANDE EXPLOSE, ON NE PEUT PLUS TRAVAILLER À L’ANCIENNE »

Pourtant, si la pandémie a entraîné une prise de conscience forte concernant la nécessité de digitaliser ce secteur, certains acteurs du monde industriel peinent encore à franchir le cap.

« Nous sommes là pour les accompagner dans cette révolution. Que ce soit pour des cadeaux, des événements professionnels ou des bureaux, la demande d’objets personnalisés est de plus en plus importante. On ne peut plus travailler à l’ancienne. C’est pour cela que nous avons développé une solution très intuitive. Avec cette levée de fonds, nous allons accélérer nos innovations et proposer des fonctionnalités plus performantes. Cela va nous permettre de révolutionner ce marché », résume Jérémy Compagnat.

Porté par un taux de croissance de 100 % en 2021, Superpictor envisage aussi de se développer à l’international. Notamment en Allemagne et en Angleterre.

« Lors des salons que nous avons pu faire, nous nous sommes aperçus que nos voisins ont des besoins très importants. Néanmoins, nous ne voulons pas brûler les étapes. On vise plutôt cette internationalisation pour la fin de l’année 2022 ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.