#Actualite #Barcelone #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #Entreprises #RepasDAffaire #VieDesEntreprises #Barcelone
Françis Mateo
26 octobre 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 26 Octobre 2016 à 14:13

Le Français Benoît Demon s'est installé en Espagne pour profiter d'un marché particulièrement propice à la création d'une micro-brasserie. Ainsi est née l'enseigne Maestro au centre de Barcelone.

Derrière l’allure juvénile et apparemment débonnaire de Benoît Demon se cache un entrepreneur volontaire, méticuleux et inquiet. « J’aborderai peut-être la trentaine avec mes premiers cheveux blancs », s’amuse ce jeune Français de 28 ans, qui a inauguré il y a un an la micro-brasserie Maestro sur la Rambla de Catalunya, l’une des allées centrales les plus chics de Barcelone.

Une première année d’existence intense, à la mesure d’un projet très ambitieux, qui trouve ses origines à Montpellier, où les parents de Benoît Demon gèrent eux-mêmes une brasserie (le restaurant Les Trois brasseurs dans le quartier Odysseum).

Une success-story

Pour le patron de Maestro, qui dirigeait auparavant une société de communication en France, l’aventure catalane n’en représente pas moins « un virage à 180 degrés ». Il aura fallu deux ans et demi de gestation pour trouver le local, apprendre le castillan et le catalan, réaliser les travaux prenant neuf mois avant d’ouvrir officiellement cet établissement de 500 m² et 200 couverts, dont une cinquantaine en terrasse (qui assure aujourd’hui près de la moitié du chiffre d’affaires).

« Le choix de Barcelone se justifiait par la culture de la consommation, puisque les espagnols sont de gros consommateurs de bière », explique Benoît Demon : « la consommation de bière en Espagne équivaut à trois fois le marché français ».

Les chiffres sont éloquents : chaque Espagnol boit en moyenne 47,1 litres de bière par an (données 2015), et la consommation globale a augmenté de 3% l’an dernier. Autre donnée importante : 64% de la bière est consommée dans les bars et restaurants.

Maestro Biere

Une originalité assumée

Maestro fonctionne désormais avec une brigade de vingt-quatre personnes et devrait générer cette année un chiffre d’affaires de 1,5 M€ HT. Soit presque le montant de l’investissement consenti pour le lancement de cette micro-brasserie française en Espagne.

En quelques mois, le restaurant a trouvé sa clientèle et l’entreprise est désormais sur les rails. Outre l’offre de bières Maestro déclinée sous toutes formes (blanche, blonde, ambrée, brune, filtrée ou pas,…), l’établissement propose une carte de tapas particulièrement originale à Barcelone.

On trouve ainsi à la carte le welsh, des hamburgers dont le pain est élaboré à base de bière brune, mais aussi des flammekueches ou encore une palette de fromages français (reblochon, morbier, maroual…). En complément bien évidemment des traditionnelles tapas espagnoles. La marque de bière fabriquée sur place a également consolidé sa notoriété en participant notamment à des concours professionnels. « Nous avons déjà réussi à décrocher deux médailles », précise d’ailleurs Benoît Demon.

L’avenir ? « Nous voulons ouvrir au moins un autre restaurant à Barcelone, puis nous envisageons de dupliquer le concept à Madrid, qui est également une ville à fort potentiel de développement, et nous examinons aussi les possibilités d’implanter l’enseigne en France pour y importer aussi la culture des tapas ». Les ambitions sont affichées.

Maestro locaux

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *