#Actualite #Agenda #AidesAuxEntreprises #BonsPlans #BuzzNews #Collectivites #Economie #Entreprises #Institutions #MetropoleDeMontpellier #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
19 décembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 19 Décembre 2016 à 08:12

La Métropole de Montpellier est désormais partenaire du Booster NOVA qui est un programme d'innovation ouverte unique, visant à confronter les problématiques de diverses filières aux technologies actuelles numériques et spatiales. De plus, Montpellie

numerique-

Booster NOVA vise à faire émerger des solutions innovantes utilisant les données métiers, tout en les enrichissant de données et signaux complémentaires : observation de la Terre, internet des objets et géolocalisation

Booster NOVA est piloté par le Pole de compétitivité Aerospace Valley à Toulouse et est articulé autour de 6 filières principales :

1) l’énergie

2) l’industrie maritime et côtière

3) l’agriculture

4) les économies des pays en voie de développement 

5) la maitrise de l’espace de vie

6) la SmartCity avec Montpellier Métropole et Toulouse Métropole qui vont d’ailleurs travailler en commun afin d’améliorer les retours d’expérience sur les applications développées pour permttre aux développeurs de trouver plus facilement un marché.

Grâce à ce partenarait, Montpellier Méditerranée Métropole au côté de celle de Toulouse participera aux Challenges numériques et Challenges Open Data. 

Les Challenges Numériques Smart City

Les Challenges Numériques Smart City Booster Nova se déroulent en trois temps : une première phase d’identification de défis, une phase de sélection de startups/PME et une phase de développement de solutions.

Depuis le 7 décembre, les PME et start-ups peuvent répondre à un appel à idées ouvert, jusqu’au 10 février. Au terme d’un processus de sélection, 4 lauréats seront nommés.

Lors de la période de développement, les 4 lauréats se verront cofinancés par la BPI à hauteur de 70 000 € chacun pour développer leur solution.

Cette phase constitue pour les lauréats une opportunité unique de travailler et d’expérimenter avec les Métropoles de Montpellier et Toulouse.

Un accompagnement par le Booster Nova et l’ESA BIC Sud France sera également proposé aux lauréats. Par ailleurs, les startups recevront le soutien de deux partenaires techniques, Atos et Sigfox, afin d’utiliser au mieux ces données.

Les Challenges Numériques Smart City par Booster Nova s’inscrivent dans le contexte de promulgation de la loi pour une République Numérique, en octobre 2016. En faisant de l’Open Data des collectivités locales une priorité nationale, la secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a pris l’initiative de valoriser les projets susceptibles d’aider les collectivités à ouvrir leurs données.

Ces Challenges Numériques s’inscrivent ainsi dans cette dynamique nationale et internationale.

Piloté par Aerospace Valley, les Challenges Numériques Smart City réunissent un groupement de partenaires composé à la fois par Montpellier Méditerranée Métropole et Toulouse Métropole, mais aussi par BIC/Cap Omega, Digital Place, La Melée, Digital Aquitaine, French Tech Toulouse, French Tech Montpellier, Sigfox, Atos, et avec les soutiens de la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Economie et des Finances et la Banque Publique d’Investissement.

Une réunion d’information se tiendra au BIC de Montpellier Méditerranée Métropole – Cap Omega le 20 décembre à 17 heures. 

A PROPOS DU BOOSTER NOVA
Son ambition est de faire émerger des startups qui développeront des solutions de rupture dans les domaines d’applications comme l’énergie, la croissance bleue, l’agriculture, l’économie du Sud, la maîtrise de l’espace de vie et les Smart City.
Coordonné par le Pôle Aerospace Valley, NOVA regroupe Cinq acteurs majeurs du secteur numérique qui participent tous à la gouvernance et aux destinées du Booster: Sigfox, Atos, Digital Aquitaine et les écosystèmes French Tech Toulouse, French Tech Montpellier et French Tech Bordeaux.

A PROPOS D’AEROSPACE VALLEY

Après plus de 10 années d’existence, Aerospace Valley, classé dans le trio de tête des pôles mondiaux pour la performance de ses projets coopératifs de R&D, poursuit sa phase de maturité. Les nombreux projets portés par ses membres démontrent plus que jamais l’efficacité de son organisation et l’engagement des filières de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués, pour relever le défi de la croissance par l’innovation. Depuis sa création le pôle a labellisé 754 projets de R&D.

Aerospace Valley rassemble sur Midi -Pyrénées et Aquitaine, des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation pour développer des synergies et des coopérations.

Le nombre toujours croissant des adhérents (Aerospace Valley compte 795 membres dont 463 PME), issus des grandes entreprises, des PME, laboratoires de recherche, universités et Grandes Ecoles, collectivités, structures de développement économique, témoigne bien du soutien unanime à cette formidable dynamique.

Aerospace Valley, ce sont également 90 responsables de l’industrie, de la recherche et de la formation engagés comme animateurs des Domaines d’Activités Stratégiques (DAS), plus une équipe de permanents et le support des agences régionales de développement Madeeli pour Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées et ADI pour l’Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

L’association Aerospace Valley est présidée depuis septembre 2011 par Agnès Paillard, Vice-présidente d’Airbus Group, Responsable du programme Avion Electrique France, Présidente de l’INPI
https://www.aerospace-valley.com

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *