#Actualite #AidesAuxEntreprises #AnalyseEconomique #AuvergneRhoneAlpes #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #VieDesEntreprises #AuvergneRhoneAlpes
superadmin
10 décembre 2016 Dernière mise à jour le Samedi 10 Décembre 2016 à 07:12

Le Gecac-Tremplin allie performance économique et sociale en proposant aux structures médicales du bassin montluçonnais des salariés remplaçants. Ces derniers suivent en parallèle un parcours de formation qui leur offre des débouchés vers l’emploi.

 

Le Gecac est né en 1995 d’un groupement d’employeurs du secteur médico-social qui ont décidé de mutualiser les fonctions administratives : traitement des bulletins de paie, contrôle de gestion…

Depuis janvier 2006, le Gecac a constitué un pôle de remplaçants qui permet de mettre à disposition des salariés auprès des établissements demandeurs du bassin d’emploi montluçonnais : le Gecac-Tremplin.

Un système gagnant-gagnant.

L’externalisation de la gestion des remplacements permet pour les établissements :

  • d’apporter une réponse rapide aux absences du personnel
  • d’alléger leur gestion administrative des contrats de travail
  • de maîtriser les coûts liés aux remplacements
  • d’anticiper et de préparer les futurs départs en retraite (30% de l’effectif global des  établissements du bassin dans les dix années à venir).

Ce pôle de personnel remplaçant est susceptible de d’intervenir dans les établissements demandeurs pour toutes les catégories des personnels éducatifs et des services généraux.

Les remplaçants qui souhaitent s’engager dans le secteur bénéficient d’un accès direct à la formation.

Cette année le service fête ses dix ans, et plus de 150 personnes ont déjà obtenu leur diplôme depuis la création du dispositif et près de 600 ont effectué au moins un contrat.

Le Gecac en chiffres :

  • 15 associations adhérentes
  • 30 salariés
  • 10 départements représentés
  • 3 000 bulletins de paye par mois

 Le Gecac-Tremplin en chiffres :

  • 6 structures permanentes d’accueil des remplaçants
  • 600 remplaçants en 10 ans
  • 157 diplômés depuis la création du dispositif

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *