#Herault #MetropoleDeMontpellier #MichaelDelafosse #Mobilite #Montpellier #Occitanie #Tramway #TransitionEcologique #Transport #VilleDeMontpellier #Herault #Montpellier #Occitanie
Denys Bédarride
19 mai 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 19 Mai 2022 à 09:05

Ce 12 mai, Michaël DELAFOSSE, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, a présenté le vaste programme de modernisation des équipements et des infrastructures du réseau tramway soit 70 millions d’€, en présence

Au total, pas moins de 70 millions d’euros sont mobilisés pour rénover les infrastructures ferroviaires et ainsi offrir plus de sécurité, de fiabilité sur le réseau et un confort amélioré pour les usagers et les conducteurs.

Les travaux commenceront dès ce mois de mai 2022, et interviendront sur différentes zones stratégiques du réseau TaM et en plusieurs phases, entraînant de nouvelles configurations de service successives.

?id=SM4XVdOPx3dZqwLlViqasidX7Ie1tTk3


« A Montpellier, nous souhaitons montrer qu’un nouveau modèle de transition écologique et solidaire est possible en faisant le choix de mobilités actives et décarbonées. La gratuité, que nous avons commencée à mettre en place depuis septembre 2020, permettra à l’ensemble des habitantes et des habitants de la Métropole de voyager gratuitement sur l’ensemble du réseau à la fin 2023. 

Au-delà de nos importants projets de développement du réseau, tels que la réalisation de la ligne 5 de tramway, l’extension de la ligne 1 et la création de 5 lignes de bustram qui font partie de nos priorités pour les prochaines années, le maintien du patrimoine existant de transports en commun est primordial et nécessite des moyens importants. Après dix années de sous-investissement, nous mobilisons ainsi 70 millions d’euros pour entretenir et moderniser les infrastructures ferroviaires d’un réseau dont l’édification a débuté il y a plus de 20 ans.

?id=ZbEhQ8LV8SrhcPs5297NJCX9nu7XQD6k

Les politiques publiques attachées aux transports urbains ont mis plus souvent en avant les projets neufs que le maintien ou la modernisation de notre patrimoine transport. Entre 2009 et 2019, seulement 20 millions avaient été investis pour rénover les infrastructures et le matériel roulant. Les conséquences de ce sous-investissement sont nombreuses. La Métropole se positionne aujourd’hui de manière très volontariste pour se prémunir des risques éventuels et met en place une véritable politique de maintenance préventive pour les années à venir. 

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous nous engageons financièrement de manière significative dans la rénovation des rails pour offrir plus de sécurité, confort et fiabilité à destination des usagers et des conducteurs. Au regard de notre ambitieux projet de mobilité, nous avons besoin d’avoir un solide patrimoine d’infrastructures et de matériels roulants à la hauteur de nos enjeux. «  a souligné Michaël DELAFOSSE, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.