#Aides #AlainRousset #Economie #FabienneBuccio #Financement #NouvelleAquitaine #PlanDeRelance #Prefecture #RegionNouvelleAquitaine #TransitionEcologique #NouvelleAquitaine
Denys Bédarride
6 août 2022 Dernière mise à jour le Samedi 6 Août 2022 à 06:08

Mobilisation de l’État à travers des mesures d’urgence pour protéger les plus vulnérables face à la pandémie de la Covid-19 et mise en place des dispositifs mis en œuvre en faveur à la fois de la relance des différents secteurs durement éprouvés par

Destiné à rendre compte des actions engagées par les services de l’État au niveau régional au titre de l’année passée, le rapport d’activité des services de l’État en région 2021 rappelle la mobilisation de l’État à travers des mesures d’urgence pour protéger les plus vulnérables face à la pandémie de la Covid-19. 

Il retrace également les dispositifs mis en œuvre en faveur à la fois de la relance des différents secteurs durement éprouvés par la crise et de l’investissement dans l’avenir du pays avec le financement d’infrastructures majeures et le soutien aux projets participant à la transition écologique.

?id=XIRgITOxL5KWtJUdsjzux3bH2n9AdeQL

La campagne de vaccination menée dès janvier 2021 avec la mobilisation des services de l’État de la Nouvelle-Aquitaine et la création de 190 centres de vaccination a permis à la région Nouvelle-Aquitaine de compter à la fin décembre 90,3 % de primo-vaccinés parmi les plus de 12 ans (89,6 % au niveau national).

?id=gYqWTIUgfqJvOXK2wAJfjbVXQnHvoKOE

Après un lancement à l’automne 2020, le plan France relance a poursuivi son déploiement dans la région en finançant des projets pour un montant total de 2,8 milliards d’euros dont :

– les infrastructures de transport avec 20 millions d’euros investi dans les routes et 9 millions d’euros dans les aménagements cyclables ;

– les investissements industriels à fort impact social et environnemental pour 70 millions d’euros ;

– la rénovation énergétique des bâtiments publics à hauteur de 185 millions d’euros ;

– la réhabilitation des friches urbaines pour 52,6 millions d’euros.

Enfin, l’État a poursuivi son action en faveur de l’amélioration la vie quotidienne des Néo-aquitains en rapprochant encore davantage les services publics des citoyens, en luttant contre l’exclusion sociale et les violences familiales, en accompagnant plus étroitement les collectivités locales dans leurs projets de territoire, en évoluant dans son organisation pour s’adapter aux changements de la société.

À travers le bilan de l’année 2021, la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, Fabienne BUCCIO, a tenu à féliciter le savoir-faire quotidien et le dévouement des services de l’État et de ses fonctionnaires : « En s’appuyant sur les réalisations de cette année et au plus près des acteurs, l’État pourra faire face aux futurs défis portés par l’intérêt général, la cohésion sociale et l’amélioration du cadre de vie. ». 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.