#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #InfosNationales #InfosNationales
Denys Bédarride
5 février 2015 Dernière mise à jour le Jeudi 5 Février 2015 à 11:02

Une étude poussée du réseau social réalisé par Odoxa nous éclaire sur l'utilisation de Linkedin, qui compte plus de 8 millions de membres en France et plus de 2 millions d'offres d'emploi.

LinkedIn permet à tout individu de créer un profil, à la manière d’un CV sur une plateforme numérique d’échange entre les individus, les entreprises et les associations. La diversité des profils sociologiques et professionnels est particulièrement intéressante.

Quels que soient le secteur et la fonction recherchée, on y trouve des offres d’emploi, cependant certains secteurs d’activités souffrent de concurrences fortes, et d’autres sont parfaitement adaptés au réseau.

Les secteurs « Stars »

Les “stars” sont les secteurs qui proposent beaucoup d’emplois et ont une concurrence faible entre membres. Bien évidemment, les secteurs technologiques sont les “stars” du réseau. Ces secteurs touchent à l’informatique, l’ingénierie ou la technologies de l’information. Le commerce et le marketing sont aussi plutôt bien représentés sur le réseau social. 

Les secteurs « sous tension »

Ce sont les secteurs qui proposent moins d’annonces, avec une forte demande parmi les membres. Le secteur des télécommunication et ceux des médias sont saturés par la quantité de profils. D’autres fonctions sont aussi touchées comme les responsables de produit, les contrôles qualité, les services juridiques ou encore les services administratifs. Ces secteurs sont très largement favorables aux recruteurs. Ils disposent d’un choix plus grand et peuvent cibler efficacement les types de profils recherchés.

 

Classement des annonces les plus consultées par secteur

Quelques chiffres 

80% des utilisateurs de LinkedIn sont “passifs” et ne recherchent pas activement de l’emploi. 

41% des utilisateurs sont en région parisienne (59% en province).

 
Source : Odaxa

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.