#AuvergneRhoneAlpes #Ecologie #Hydrogene #LaurentWauquiez #Lyon #Mobilite #RegionAuvergneRhoneAlpes #TransitionEcologique #Transport #AuvergneRhoneAlpes #Lyon
Denys Bédarride
15 avril 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Avril 2022 à 07:04

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné de Frédéric AGUILERA, Vice-président délégué aux Transports, a annoncé, ce 6 avril, le lancement de la phase opérationnelle pour le BHNS Lyon-Trévoux dès le mois de juin procha

C’est aujourd’hui une double séquence qui s’ouvre pour le projet de Bus à Haut Niveau de Service entre Lyon et Trévoux.

Dès les prochains jours, la Région va poursuivre son travail de concertation pour proposer aux habitants un projet qui corresponde concrètement à leurs besoins : un bus de présentation va effectivement débuter une tournée des territoires concernés pour exposer aux habitants le projet et le tracé tout en leur proposant de donner leur avis.

?id=E74yOqCdlAI8AmBIuiQE7JSh4imph7Bd

Par ailleurs dès le mois de juin, le projet va entrer dans une phase opérationnelle du futur BHNS Lyon-Trévoux avec la désignation d’un maître d’œuvre. Cette première étape permettra d’enclencher ce projet, dont le coût est estimé à 160 millions d’euros.

?id=OLzY8ozYunJbDTKELbDg5gRk1GnaavEK

En juin prochain également, une partie du foncier sera acquise par la Région à SNCF Réseau pour un montant de 3 millions d’euros.

Ensuite, d’ici à 2023, l’ensemble des commandes et marchés publics sera établi. Cela permettra de démarrer les travaux dès 2023. Au fur et à mesure de l’avancée du chantier, les premières stations pourront être ouvertes. Ainsi, dès 2025, les premières stations pourront ouvrir et l’ensemble du tracé sera opérationnel entre fin 2026 et début 2027.

Ce BHNS permettra aux habitants d’accéder rapidement – en moins d’une heure – et directement au centre de Lyon, avec un bus toutes les 15 minutes aux heures de pointe. Il leur permettra ainsi de gagner, en moyenne, 30 minutes par rapport aux temps de transport actuels. On estime que jusqu’à 10 000 personnes emprunteront chaque jour le BHNS. Ce sera donc moins de voitures sur nos routes, moins d’embouteillages, et donc moins de pollution.

Attendu de longue date, le BHNS reliant Trévoux à Lyon-Part-Dieu, en passant par Sathonay, vise à offrir une liaison de transport, directe, sur 28 km pour décongestionner le Val de Saône. La Région pilote ce projet depuis 2018 et en assure la maitrise d’ouvrage, en lien avec les acteurs locaux : le Département de l’Ain, la Métropole de Lyon, la Communauté de communes Dombes Saône Vallée, le SYTRAL, le SMT AML et SNCF Réseau.

En effet, cette liaison s’ancre dans un projet plus global de refonte de l’offre de mobilités autour de Lyon et sera l’un des maillons du RER lyonnais.

?id=wpFldbQpo0aFhfZvrTHQ3WuS627KLEMe

La Région a fait le choix d’utiliser des bus Hydrogène sur cette future liaison, plus respectueux de l’environnement et moins bruyants pour les riverains. 

11 bus Hydrogène, non-polluants et silencieux, ayant une capacité de 110 voyageurs seront ainsi déployés. Le projet a d’ailleurs été récompensé par le prix « service de transport aux voyageurs » des « Hydrogénies 2022 » à l’Assemblée nationale, le 15 mars dernier.

C’est donc, globalement, un très haut niveau de service et de confort qui sera proposé aux habitants avec cette future liaison, pensée pour être exemplaire en termes de protection de la qualité de vie et de l’environnement. D’ailleurs, le projet s’appuiera aussi sur le recyclage du foncier puisque les 18 premiers kilomètres de son tracé se feront sur l’ancienne voie ferrée Trévoux – Sathonay, qui n’est plus utilisée. De plus, une voie verte sera aménagée le long du tracé.

« Je suis très déterminé. Ce projet, les habitants l’attendent, le territoire en a besoin. On parle d’une liaison qui va améliorer le quotidien de 10 000 habitants chaque jour et la qualité de vie sur tout le Val de Saône. C’est un projet que nous construisons en concertation avec les acteurs locaux et les habitants pour qu’il réponde concrètement à leurs besoins. On parle d’un bus à haut niveau de service avec une grande régularité, une fréquence soutenue et un projet qui sera un modèle de mobilité propre avec des bus Hydrogène.

La future liaison Lyon – Trévoux, c’est aussi le premier maillon du RER lyonnais que nous voulons mettre en place à la Région. Il faut doter notre territoire de solutions de mobilités qui soient à la hauteur du dynamisme de notre région. », a déclaré Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Crédit Photo : ©Michel Pérès – Région Auvergne-Rhône-Alpes

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.