#Actualite #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Occitanie #VieDesEntreprises #Occitanie
Charlène Bouhet
30 septembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Septembre 2016 à 19:27

Pour les passionnés de navigation qui manquent d'espace, Reverso Project a pensé à vous. Son dériveur composé de 4 sections se monte sans outils et ses pièces s'emboîtent comme des poupées russes. 1m3, c'est la place que prend l'engin une fois démont

Reverso Project est une société qui commercialise dans le monde entier des bateaux qui ont une particularité : ils sont démontables. Assemblé en moins de 380 secondes, le voilier mesure ensuite 3m50 de long et 1m50 de large. Deux adultes et un enfant peuvent tenir dessus. Encastré, il se loge dans le coffre d’une voiture moyenne familiale.

Reverso est né dans un garage

Antoine Simon, le papa de Reverso, est un passionné de voile. Ancien entraîneur fédéral, il est aujourd’hui pilote de ligne pour Airfrance. Il y a 3 ans, après avoir terminé une saison de régate importante, il vend son catamaran et devient dans le même temps un nouveau papa.

Il cherche alors un engin qui puisse coller à son style de vie en appartement, tout en étant puissant, racé, design et sur lequel il pourra emmener son fils, naviguer en famille. « C‘est un engin qui n’existait pas et donc on l’a fait » explique t-il.

Ce projet à la base était personnel mais Antoine s’est entouré d’experts. « Le bateau a la chance d’avoir huit parents » : ingénieurs structure, designers, architectes naval, ingénieurs brevet… (deux brevets ont été déposé pour le projet).

Ses collaborateurs sont tous issus de milieux différents comme l’aéronautique, le surf, la voile ou l’ingénierie. Pour son créateur, ce mélange des savoirs rend le bateau unique.

Le 1er prototype est né dans son garage. Quatre autres ont suivi avant de valider une forme et un comportement qui répondaient à leurs attentes.

 

 

Après l’effort, la récompense

Nominé aux Audi talents awards 2015 dans la catégorie design, lauréat du concours coup de pouse 2015 et de la bourse FrenchTech, le projet est désormais porté par la Région Languedoc-Roussillon, la BPI, et la métropole de Montpellier. 

Également agrée par l’incubateur BIC de Montpellier, tous ces apports l’ont aidé à financer une partie de leur R&D, en plus d’un apport personnel. 

Une production en phase de croissance

Reverso Project sort 4 bateaux par mois et envisage d’en produire 10 par mois dès janvier 2017.

Fort de son succès, le carnet de commandes est déjà plein. Toute la production de septembre et octobre est vendue. Son prix : À partir de 6 990€ prêt à naviguer (offre de lancement). L’ambition de la société montpelliéraine est de se développer à l’international.

Elle compte désormais un premier distributeur en Suisse avec une distribution partout en Europe. Avec un premier bateau qui part à San Francisco, la startup continue à prospecter et espère continuer de livrer aux États-Unis.

Reverso s’adresse à différents profils

Ce bateau révolutionnaire s’adresse aux marins, aux pratiquants seuls ou en famille. Mais pas seulement. Reverso Project vise un petit marché de niche : le yachting. Celui-ci voit en Reverso une vraie alternative au jet ski.

Embarqué comme un jouet, il permet aux invités de naviguer facilement. Plusieurs voiliers de la marque ont été vendu dans ce but. Autre marché énorme pour la startup : celui des passionnés de sports extérieurs. Ceux qui regardaient la voile avec envie peuvent désormais franchir le pas d’un point de vue logistique et avoir leur propre bateau.

A lire aussi : 

Les 14 lauréats du concours coup de Pousse 2015

Un voilier démontable

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *