#Agriculture #Bordeaux #Economie #Entrepreneuriat #NouvelleAquitaine #SalonInternationalDeLAgriculture #Bordeaux #NouvelleAquitaine
redaction
26 avril 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 26 Avril 2018 à 07:04

Le parc des expositions bordelais accueillera le salon de l'Agriculture pendant la Foire internationale de Bordeaux. 400 bovins seront présents sur place pour participer à des concours et ventes aux enchères.

C’est une ferme immense, que les visiteurs pourront découvrir à la Foire internationale de Bordeaux. Le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine se tiendra du 12 au 21 mai 2018 au parc des expositions de Bordeaux.

?id=l5SkzSCyB3MhSMXTHlXN1nSQxJ1jg32p

La première partie de ce salon, nommée Aquitanima et qui se tiendra sur trois jours, du 12 au 14 mai, mettra en avant une dizaine de races différentes de bovins et réunira environ 400 animaux.

En 2017, huit races étaient représentées. Cette année, une race ancienne fera son apparition à l’étable : la bordelaise. Les bovins participeront à des concours.

Ceux appartenant aux races limousines et bazadaises participeront également à une vente aux enchères destinée aux professionnels de la grande distribution, de la boucherie et de la restauration.

Des matériels innovants primés au salon national Tech-Ovin seront également à découvrir le 14 mai prochain.
 
La version régionale du Salon de l’agriculture se poursuivra avec notamment les Assises de l’agriculture autour de la PAC 2020, le salon Équitaine consacré à la filière équine, la Ferme aquitaine, le marché des producteurs, etc. 
 
Le 18 mai sera consacré aux futurs agriculteurs. Le matin, des jeunes installés présenteront les différents schémas existants et les politiques d’accompagnement. L’après-midi, des candidats à l’entrepreneuriat agricole sélectionnés par Pôle Emploi pourront échanger avec les différents acteurs.
 
Enfin l’événement phare de l’événement : un concours des vins. Il sera organisé en ouverture du salon, le 12 mai prochain, avec 3500 échantillons gustatifs en compétition. Un chiffre tout de même moins conséquent qu’en 2017, année record, avec 4 070 échantillons de 94 appellations différentes. 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *