#BonsPlans #Culture #LucienLimousin #Noel #ProvenceAlpesCoteDAzur #Tourisme #Videos #VilleDeTarascon #ProvenceAlpesCoteDAzur
redaction
22 novembre 2021 Dernière mise à jour le Lundi 22 Novembre 2021 à 08:13

La cité provençale a programmé des dizaines de rendez-vous pour les week-ends du 26 au 28 novembre et du 4 au 5 décembre, dont le célèbre Marché aux Santons et même cette année le Téléthon. De quoi faire rayonner la ville et ses traditions.

Découvrir le Sapin Magique et les illuminations, place du Marché. Arpenter le cœur de ville au son des musiciens provençaux jusqu’au concert lyrique (gratuit) dans l’Eglise Saint-Jacques. Sans oublier le grand défilé des Traditions Calendales et ses 200 participants au départ de la place de la Gare. Tarascon prépare ses festivités en grande pompe les 26, 27 et 28 novembre prochains. Avec en point d’orgue son célèbre Marché aux Santons. 

« C’est un marché qui a une très bonne réputation, s’enthousiasme Lucien Limousin, maire de Tarascon. Fort de ses quarante années d’existence, l’événement attire des visiteurs de toute la France, mais aussi quelque 60 santonniers des départements alentours.

« Ils viennent d’Occitanie mais aussi de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, précise Patrice Blanc, directeur du service des festivités de la Ville de Tarascon. Nous sommes très heureux de les retrouver fin novembre durant tout le week-end. »

?id=v7KyhwTMAoYtmtrlmELptUlB0VoqPttn

Un second week-end destiné aux plus jeunes

Et que les tout petits se rassurent, l’homme le plus recherché de la planète sera bien entendu de la partie les 4 et 5 décembre prochains. « Le Père Noël va déambuler en ville à la rencontre des enfants », confirme Lucien Limousin. Le tout dans une ambiance musicale conclue le second soir par les plus grands classiques de Bach, Haendel ou Vivaldi. 

Au total ce sont donc cinq jours de festivités réparties en deux week-ends et autant d’opportunités pour les artisans et restaurateurs locaux de s’offrir un peu leur Noël avant l’heure.

« Les retombées économiques sont évidentes, insiste le maire de Tarascon. Il y aura énormément de monde dans les rues de Tarascon et cela profitera au commerce local. » 

Plus de 10 000 visiteurs attendus

Les samedis et dimanches concernés, les commerçants ouvriront donc leurs portes dont certains tiendront même des stands pour présenter leurs œuvres et leurs produits.

« Les commerçants décorent déjà leur vitrine, indique Patrice Blanc. Ils participent à la dynamique festive pour faire venir des gens de tous les départements. » Entre 10 000 et 20 000 visiteurs sont ainsi attendus pour l’occasion. 

« C’est une période très importante de l’année, confie Elsa, gérante de la boutique ‘‘Li Causo d’Aqui’’ place du Marché. Ma boutique regroupe beaucoup d’idées cadeaux et d’articles personnalisables qui tournent autour de Noël. » Elsa prévoit donc une ouverture marathon : de 10 heures à 19 heures en continu les samedis et dimanches, et ce, sur les deux week-ends de festivités. 

?id=aK498FluIzZR9XIcg8m8OP0kFGlRz8aU

Un Téléthon à gravir

Non loin de là, un autre défi va se dresser devant les sapeurs-pompiers du département. Les 3 et 4 décembre, direction le château du XVe siècle que les soldats du feu vont devoir gravir un maximum de fois afin de récolter des dons pour le Téléthon. « On va compter une hauteur de 40 mètres pour 350 marches, énonce le Caporal Palomarès, délégué départemental du SDIS auprès de l’AFM-Téléthon. Avec tout l’équipement spécifique du pompier qui part au feu. »

Mais cette première pour la commune a aussi pour intérêt de faire naître des vocations. D’autant que Tarascon accueille depuis peu une section JSP, comme ‘‘Jeunes Sapeurs-Pompiers’’. Quatre années de formation pour devenir sapeur-pompier volontaire dès l’âge de 18 ans. « Le but c’est aussi d’attirer des jeunes à entrer dans nos rangs, avoue celui qui est aussi le président de l’Amicale des Pompiers de Tarascon. D’abord en tant que sapeurs-pompiers volontaires puis ensuite en tant que professionnels. »

De Carcassonne, de Grenoble, et d’ailleurs. A l’occasion de ces festivités, la Ville encourage les nouveaux arrivants. « Il faut que Tarascon puisse attirer du monde, souhaite Lucien Limousin. Il en va de notre attractivité, et de toute notre image. »

Un objectif clair déjà posé au début de sa précédente mandature entamée en 2014. « Faire en sorte que notre commune puisse rayonner au-delà de ses limites communales, exige l’édile. Que l’on sache que Tarascon est une ville qui peut faire référence et dans laquelle il fait bon vivre. »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.