#2022 #Budget #Collectivites #Culture #Economie #Investissement #JeanFrancoisSoto #Occitanie #Tourisme #ValleeDeLRsquoHerault #Occitanie
redaction
20 avril 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Avril 2022 à 07:04

Le conseil communautaire de la vallée de l’Hérault s’est réuni pour le vote de son budget 2022. Un budget 2022 qui s’élève à 68 millions d’euros, dont 27 millions d’investissement, a été voté à l’unanimité. Détails dans notre article.

?id=SihYxfUavr4iTd8Wk9w6UVcd93vbwmRe

La communauté de communes Vallée de l’Hérault enregistre une croissance démographique de 2% par an.

« Il nous faut donc créer les services répondant à ces nouveaux besoins. Nous avons fait en 2021 le choix courageux et responsable de revaloriser les taux de la fiscalité locale pour pouvoir porter notre projet de territoire, pour répondre aux besoins des habitants et pour soutenir l’activité économique touchée par la crise » explique le Président Jean-François Soto.

« Face à une baisse de notre dynamique de recettes fiscales (taxe d’habitation, CVAE), face aux difficultés économiques et face à la reprise de l’inflation, cette décision nous permet aujourd’hui de passer le cap et de maintenir nos investissements et notre niveau de service. Nous parvenons aussi à maintenir ce cap parce que nous avons su contrôler nos dépenses et consolider notre gestion, avec un recours à l’emprunt toujours maîtrisé. »

L’année dernière, la communauté de communes a lancé l’acte 2 de son projet de territoire 2016-2025. Un projet bâti autour de quatre orientations : économie, cadre de vie, services et culture, et traversé par les principes 3D : démocratique, durable et digital. Cet acte 2 du projet de territoire se traduit par un programme pluriannuel d’investissements de 120 millions d’euros sur 7 ans.

Cette année, ce sont ainsi 27 millions d’euros qui seront investis en vallée de l’Hérault.

?id=NOZr4Qzct5eYW81Z8tD9ROCFmvYXkrkt

Les grandes orientations :

Economie

L’année va voir le lancement des extensions des parcs d’activités économiques, qui sont remplis à près de 99%, en commençant en fin d’année par le parc des Trois Fontaines au Pouget. Elle intégrera aussi de nouvelles dispositions pour les aides aux entreprises et un dispositif nouveau d’aides à l’agriculture.

Par ailleurs, une opération d’aide à la rénovation des devantures des commerces sera lancée, en lien avec l’opération d’habitat sur les façades. De son côté, l’office de tourisme intercommunal réorganise son offre pour répondre aux nouvelles attentes des visiteurs.

Qualité de vie

En matière d’habitat, 2022 verra d’une part le lancement, à la rentrée, de l’opération Façades pour la valorisation des centres anciens et d’autre part la définition du programme d’aménagement de l’écoquartier à Gignac.

L’année verra la création d’un nouveau fonds de soutien pour les communes de taille moyenne et l’animation du programme Petites villes de demain. Le réaménagement du site du pont du Diable sera lancé pour améliorer l’accueil des visiteurs et la qualité environnementale du site.

Les gestions du service de collecte des déchets ménagers et du service des eaux représentent une part importante du budget intercommunal. Des programmes de travaux importants sont lancés cette année pour améliorer les réseaux et équipements, selon les axes définis aux schémas directeurs de l’eau et de l’assainissement.

Services de proximité

Dans le secteur de la petite enfance, cette année l’intercommunalité finance l’association qui gère les 4 lieux d’accueil parents enfants et réorganise le Relais petite enfance. L’année verra le lancement des grands projets en matière de mobilités avec le démarrage des travaux de la passerelle piétonne et cyclable sur l’A750 et du pôle d’échanges multimodal.

Le tiers-lieu numérique L’Alternateur a ouvert ses portes en février et continuera à s’équiper en matériels de pointe. Les travaux d’aménagement des extérieurs du pôle santé s’achèveront avec, à venir, la mise en place des ombrières photovoltaïques sur le parking. Par ailleurs, l’intercommunalité s’engage dans une nouvelle politique sportive en lien avec sa labellisation «Terre de jeux 2024».

Culture

L’année verra à l’automne le lancement des travaux pour l’aménagement intérieur de l’ancienne abbaye d’Aniane avec l’aménagement de l’ancienne chapelle du pénitencier en espace d’accueil d’événements et les travaux de valorisation du cloître mauriste. Les fonds de concours aux communes pour équiper et rénover les bibliothèques ont été renforcés.

Quant à l’école de musique intercommunale, elle intègre en année pleine le fonctionnement de son département musiques actuelles. Enfin, la vallée de l’Hérault s’engage avec la métropole dans la candidature Capitale européenne de la culture «Montpellier 2028»

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.