Ecomnews - Adds
2022 : La Communauté de communes du Clermontais poursuit son ambitieux projet de territoire
Par Dupleix Thomas publié le 11 FEVR 2022 à 12:21
Environnement, développement, tourisme et gouvernance sont les quatre grands axes de ce projet destiné à améliorer le quotidien des habitants du Clermontais d’ici à 2030. Tour d’horizon de ces initiatives avec le Président de l’intercommunalité, Claude Revel.

Après deux années de travail entachées par la crise du Covid, Claude Revel peut laisser exprimer sa satisfaction. Le projet de territoire qu’il porte avec son équipe et ses collaborateurs depuis le début de son mandat entamé en juillet 2020, est acté. Après avoir consulté et rencontré les quelque 300 conseillers municipaux des 21 communes du Clermontais, les priorités et les objectifs à atteindre pour 2030 sont connus.

Quatre grands axes s’en dessinent : territoire durable, territoire de gouvernance, territoire de rencontres mais aussi territoire en développement, avec à la clé plusieurs projets phares. « Ça va passer par la régie de l’eau, la future cuisine centrale et l’ambition de créer une police intercommunale, énumère Claude Revel.

?id=VGFAYNwjs2W9xvqyOIUhOREjBkOJRuAc

Bientôt le vote du SCoT

Tous ces projets seront d’ailleurs menés au sein du Schéma de Cohérence Territoriale propre aux trois intercommunalités du Pays Cœur d’Hérault – Clermontais, Vallée de l’Hérault et Lodévois/Larzac – définissant une superficie de 192 hectares destinés tant au développement économique et au tourisme, qu’à l’habitat et aux équipements. Le tout en conformité avec les Plans Locaux d’Urbanisme de chaque ville et village.

« C’est un travail de longue haleine, confie le Président de la Communauté de communes du Clermontais. Mais je peux annoncer officiellement que nous voterons le SCoT et j’en ai informé Matthieu Grégory, le Directeur Départemental des Territoires et de la Mer. »

Un territoire mieux sécurisé

Prévue, avant tout, pour renforcer la sécurité en période touristique, une brigade de police intercommunale (inédite dans l’Hérault) doit voir le jour pour compléter l’action des policiers municipaux existants. « Ce qui remonte c’est un souci d’incivilité et d’agressivité face aux élus, explique celui qui est aussi le maire de Canet. Les petites communes n’ont pas toutes les moyens de financer un policier municipal coûtant entre 40.000 et 50.000 euros par an. »

La solution c’est donc un paiement annuel adapté à chaque commune et à son nombre d’habitants. 500 euros pour une commune telle que Mérifons et sa petite cinquantaine d’âmes, contre 12.000 euros pour Clermont l’Hérault et ses 9300 administrés.

?id=phPIiiwFxXPtUawR43HJiciYLnWhU1wP

Crédits image : Communauté de communes du Clermontais

Du circuit court pour nourrir les écoles

Actuellement, la petite cuisine centrale de Canet fournit environ 80 repas par jour en filière bio. Mais pour ce qui concerne les autres cantines du Clermontais, la Communauté de communes fait appel à un prestataire installé du côté d’Avignon. « L’objectif serait d’offrir à tous un repas fait maison, espère le président. L’idée est donc de créer une grande cuisine centrale pour alimenter les cantines du territoire, et « pourquoi pas capable de s’ouvrir à d’autres établissements comme les maisons de retraite ». Car cette cuisine centrale pourrait confectionner 1.200 repas par jour, à partir de produits issus de l’agriculture locale. En résumé : du circuit court.

« Si on travaille intelligemment avec nos agriculteurs pendant les trois ans précédant sa construction, se projette Claude Revel, on sera capable d’avoir jusqu’à 80 % de produits de notre territoire. » Vertueux, le cycle. D’autant que la cuisine centrale ouvrirait entre 25 et 35 nouveaux emplois.

Une filière de l’eau toute tracée

Depuis 2018 et le transfert des compétences, 17 communes sont regroupées au sein d’Interc’Eau – la Régie intercommunale du Clermontais. Mais dès 2023, cette Régie intercommunale passera de 8.300 à 14.000 abonnés avec l’intégration des communes de Clermont l’Hérault, Nébian et Villeneuvette. D’où la nécessité de restructurer la Régie mais aussi de créer de nouveaux locaux qui verront le jour en 2024 sur la zone de la Salamane, à Clermont l’Hérault.

Voilà donc toute une filière de l’eau qui se dessine. « On va mettre à disposition un laboratoire d’innovation, ajoute Claude Revel. Et on va essayer de créer des formations spécialisées sur l’eau. » Au total 38 millions d’euros seront investis sur dix ans pour le programme de réhabilitation des réseaux d’eau et d’assainissement, comprenant l’édification du nouveau bâtiment, le renouvellement des stations d’épuration existantes, mais aussi la création de nouveaux réservoirs et même d’une nouvelle station commune à Paulhan, Usclas d’Hérault et Aspiran.

?id=zjCtRHbSxSTIqOXrDoypcpBtCRiVWr28

Petite région de grands lacs

De celui d’Avène à celui du Salagou, un sentier touristique de plus de 50 kilomètres se concrétise. « C’est quand-même quelque chose de passionnant, s’enthousiasme le président Revel qui espère l’inaugurer courant juin. Je conseille aux touristes mais aussi aux habitants de le découvrir parce que notre territoire est magnifique. »

Mais c’est aussi un nouveau lien avec la terre du Grand Orb qui se profile. Et les collectivités ont, sans aucun doute, une idée derrière la tête. « On a eu quelques réunions au sujet des curistes, confirme l’édile. On travaille à un partenariat qui pourrait mettre en valeur les richesses des deux territoires dans une optique de tourisme plus qualitatif. »

Une Maison de Grand Site à Mourèze

S’ils sont 400.000 touristes chaque année au lac du Salagou, ils sont tout de même 40.000 à fouler Mourèze ; son village ancien, son illustre cirque et puis son accueil qui a longtemps fait tâche dans ce paysage idyllique. « Ce n’était pas raisonnable, avoue le Président de l’intercommunalité. Donc on a profité de la démarche Grand Site pour en faire un office de tourisme et un accueil décent pour les gens qui viennent visiter. »

Coût de l’opération : 700.000 euros co-financés par l’Europe, l’Etat, la Région, le Département et la Communauté de communes. Ouverture programmée au 15 avril avec inauguration (là encore) au mois de juin 2022.

?id=GMKaCep8NzXIPGHaFtrSuDclp5K5U6zW

Crédits image : Communauté de communes du Clermontais

Ecomnews - Adds