Ecomnews - Adds
2021 : Quelles sont les priorités du Département de Haute-Garonne ? Interview de son Président Georges Méric
Par Charline Poullain publié le 14 JAN 2021 à 09:12
Crise sanitaire et sociale, renforcement des services publics et maintien des investissements sont les grands thèmes de ce début d’année 2021 pour le Département de Haute-Garonne. Sans oublier les élections départementales qui se profilent sous le signe d’une majorité élargie.

En Haute-Garonne, « la vaccination est le point important des trois mois à venir »

Quelques piques envers la campagne de vaccination étaient à prévoir lors de la présentation des vœux du président du Conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric :

« En 2021, j’espère un mieux de la situation sanitaire et une vaccination de masse, si le gouvernement est capable de l’organiser… Après l’échec de la distribution des masques, celle du "tester, tracer, isoler", nous sommes atterrés par les débuts de la vaccination », assène Georges Méric.

Et de répéter une fois de plus que le Département peut proposer une logistique de transports, mettre à disposition des locaux comme des gymnases et des salles des fêtes pour créer des centres de vaccination, ou encore demander à son personnel médical d’intervenir.

La vague arrive...

Fidèle à sa métaphore du « tsunami social », Georges Méric pronostique :

« Nous n’avons vu que les prémices, la vague arrivera en 2021 car le chômage augmente et les fins de droits vont arriver ».

Et de rappeler que le Département « a fait face en 2020 » avec un plan d’urgence sociale de 70 millions d'€ qui comprenait de nombreux volets : 7 millions d'€ de bons solidaires pour les achats alimentaires et d’hygiène de première nécessité, 6 millions d'€ d’aides aux associations, la création d’un fonds de précarité de 3,5 millions d'€ avec d’autres acteurs territoriaux...

(voir nos derniers reportages: Ecomnews - Toulouse : Une Rentrée sociale et politique pour le Département de la Haute-Garonne et son président Georges Méric & Ecomnews - Haute-Garonne : Le Département lance son Plan d'urgence sociale )

Sans oublier le déploiement de 40 maisons départementales de la proximité, où les usagers peuvent retrouver des informations sur les transports, la restauration scolaire, rencontrer des conseillers énergie… La première a ouvert à Montgiscard et cinq nouvelles verront le jour dans les mois à venir.

?id=b5oAIkRYxhtpDF6GvnpIaVRGXNqt7a02

Investissement en augmentation, sans pression fiscale

« 2021 reste une année d’incertitude mais l’on ne doit pas désorganiser l’action publique », souligne Sébastien Vincini, 1er secrétaire du PS en Haute-Garonne. Dès le début de la crise nous nous sommes engagés pour conserver les investissements. Nous avons pris des décisions inédites pour des décideurs publics. »

Et de citer l’ensemble des chantiers concernant les collèges, la fibre optique et la voirie.

« La Haute Garonne doit garder son rôle de principal investisseur dans le département. Nous sommes en capacité de présenter un budget à la hauteur de cette ambition. Au niveau des dépenses d’investissement, le budget dépassera celui de 2020, avec plus de 250 millions d'€, sans augmentation de la fiscalité », assure-t-il.

Dont une enveloppe de 320 millions d'€ pour la construction et la réhabilitation de 22 collèges et une autre (pluriannuelle) de 85 millons d'€ pour la voirie. « C’est essentiel en matière d’emplois locaux. »

En campagne

Cette année est aussi placée sous le signe des élections départementales.

« La majorité actuelle demandera la confiance des Hauts-Garonnais », dit Georges Méric. Et ce, avec un élargissement de cette majorité puisque cinq formations politiques ont rallié le PS : PRG, PCF, Génération.S, Place Publique et Nouvelle Donne. Mais pas les Verts. Georges Méric se dit confiant, « on peut s’appuyer sur un bilan porteur et un projet politique solide ».

Ecomnews - Adds