Ecomnews - Adds
Tarascon : Comment la Coopérative Agricole Provence-Languedoc veut sauver une usine de tomates grâce au financement participatif ?
Par Denys Bédarride publié le 03 DEC 2019 à 09:00
La Coopérative Agricole Provence-Languedoc lance une collecte sur MiiMOSA pour sauver la filière française des tomates transformées dans une démarche raisonnée et biologique. La collecte est de 200 000€.

Avec 12 000 adhérents, la Coopérative Agricole Provence-Languedoc (CAPL) est un des plus importants acteurs agricoles du Sud-Est. Pour financer l’acquisition et la modernisation durable d’une usine de transformation de tomates, la coopérative lance une collecte de 200 000€ sur la plateforme MiiMOSA, leader du financement participatif dédié à l’agriculture et à l’alimentation. Cette opération permet le maintien de 450 emplois dans les Bouches-du-Rhône.

Revitaliser une usine indispensable à la culture française de tomates
A l’heure où le nombre de chefs d’exploitation et d’entreprises agricoles en France baisse de 1,5 à 2% par an (chiffres Mutualité Sociale Agricole), il devient vital de préserver, moderniser et rendre plus accessible les infrastructures agro-alimentaires du territoire. L’usine Provence Tomates fait partie de ces équipements vitaux au tissu agricole et agroalimentaire français.

Construite en 2009 à Tarascon dans les Bouches-du-Rhône, l’usine assure la transformation industrielle de tomates d’industrie de plein champ de près de la moitié de la production nationale(46%). Son maintien permettrait de préserver 450 emplois agricoles et industriels directs et indirects.

?id=5b3BoWMefmvimpUuUK626AtdflHahNY7

La Coopérative Agricole Provence-Languedoc (CAPL), qui en a récemment fait l’acquisition, souhaite la revitaliser pour permettre son développement et porter nationalement le « Made in Provence » écologique et durable.

Pour répondre aux enjeux de transition écologique du secteur agricole (efficacité énergétique, réduction des pesticides et développement de pratiques raisonnées), le financement via MiiMOSA permettra d’installer une nouvelle ligne de production, plus économe en énergie, afin de désaturer l’usine en haute-saison.

La gamme « zéro résidus de pesticides » de la coopérative sera portée par cet investissement, qui permettra par ailleurs de lancer une gamme complète de produits bio.

En participant à la collecte de financement participatif sur MiiMOSA d’un montant total de 200 000€, les citoyens seront rémunérés à un taux annuel de 4%. Le prêt est remboursé mensuellement sur 5 ans.

https://www.miimosa.com/fr/projects/transformation-de-tomates-zero-residu-de-pesticide

?id=X7gcEj6TbSY7drVFukIaUuF638dsvFnX

Ecomnews - Adds