Ecomnews - Adds
Gironde : Quels sont les principaux enjeux de développement pour le Libournais ?
Par Yannick Laborde publié le 15 NOV 2017 à 13:34
170 personnes ont fait le déplacement ce 14 novembre à Castillon-La-Bataille, dans le Libournais, pour participer à la démarche de coopération engagée par le Conseil Départemental à travers les Pactes Territoriaux. Objectif : inscrire des projets au sein de la feuille de route du volet opérationnel 2017-2019 du pacte territorial du Libournais.


De nombreux atouts

Les projets et initiatives portés par différents acteurs prennent forme sur ce territoire de l’Est du département. Avec sa situation de deuxième pôle économique de la Gironde et ses filières économiques importantes, le canton du Libournais a de nombreux atouts pour renforcer son attractivité et engager un développement équilibré.

Mais avec un défi démographique de taille ! Dans les vingt prochaines années, 30 000 nouveaux habitants devraient s’installer sur ce territoire. Une dynamique d’accueil de population à laquelle il faut faire face, en termes de service public, de santé et d’emplois.

« Nos budgets ne sont pas extensibles, mais avec des synergies on peut faire des choses formidables » a déclaré Christine Bost, Vice-Présidente du Conseil Départemental.

Des contributeurs équilibrés

Avec 26 % de projets déposés, les syndicats d’Etablissement Public arrivent en tête, suivis de près par les associations (25%) et les EPCI et Communes (22%). De Pineuilh à Coutras, en passant par Fronsac et Libourne, les projets liés à l’alimentaire, à la mobilité ou au numérique dominent.

Mais c’est le projet d’Usine Végétale, dans la petite commune de Fieu, qui attire l’attention. Dans cette commune éloignée, une structure regroupant Habitat durable, numérique et agro-écologie, avec maraîchers autour, va voir le jour.

« Ce projet va aider et accompagner des entrepreneurs mais sous un biais associatif » professe Marieke Morvan, membre du collectif. La fracture numérique était aussi à l’ordre du jour pour ce territoire, et c’est l’association Link Libournais Network qui tente de la réduire.

« Il faut lever les freins à l’accession au numérique, car cela permet au territoire d’être plus attractif» constate Sophie Raoult, présidente de l’association.

Des échanges et des débats intéressants, pour une stratégie territoriale partagée, équilibrée et durable où le Conseil Départemental peut intervenir en soutien technique, financier ou en termes de valorisation.

Bost_gironde_departement_conseil

©Yannick Laborde // Christine Bost au premier plan devant près de 200 habitants du libournais, ce 14 novembre 2017

Ecomnews - Adds