Ecomnews - Adds
Aéroport de Toulouse : Le trafic passagers a reculé de 67 %, avec 3,1 millions de passagers accueillis
Par Denys Bédarride publié le 11 MARS 2021 à 10:08
La pandémie de COVID-19 a considérablement ralenti l’activité de plateforme toulousaine en 2020. Contraint par les restrictions de déplacement, le trafic passagers a reculé de 67 %, avec 3,1 millions de passagers accueillis. Face à la crise, ATB a maintenu ses chantiers structurants pour préparer l’avenir.

La crise sanitaire de la COVID-19 et les restrictions de déplacements imposées à partir de mars ont fortement dégradé la connectivité de la plateforme toulousaine, qui a accueilli 3,1 millions de passagers en 2020.

Conséquence des fermetures de frontières, c’est le trafic international qui a été le plus pénalisé avec un recul de 75 % par rapport à 2019 (1 165 872 passagers). Le trafic national a mieux résisté (-60 %), avec 1 929 371 passagers enregistrés.

En hausse de 11 points, la part du domestique a représenté 62 % du trafic total 2020. Un marché intérieur mieux protégé et marqué notamment par l’arrivée de la compagnie Transavia sur la plateforme, avec l’ouverture d’une ligne Toulouse-Nantes.

La chute de la demande s’est logiquement traduite par un fort recul du nombre de mouvements d’avions (-56 %), avec 44 017 mouvements enregistrés (100 554 en 2019).

Le trafic fret et poste, moins touché que le trafic de passagers en raison notamment de l’accélération des nouveaux modes de consommation, a reculé de 28 % en 2020, avec 48 949 tonnes traitées (fret constructeur : -30 % ; fret express : -22 % ; trafic postal : -38 %).

Le bilan financier 2020 traduit la baisse de l’activité à l’aéroport. Ainsi, le chiffre d’affaires s’élève à 82 millions d’euros, en repli de 47 % par rapport à l’exercice précédent. Le résultat opérationnel courant du groupe ATB est en perte de 11,2 M€ (+36,6 M€ en 2019).

Au-delà des résultats économiques, les équipes d’ATB sont restées mobilisées pour assurer les missions de l’aéroport. Tout au long de l’année, et en particulier pendant les confinements, la plateforme est restée opérationnelle H24.

Contribuant à la continuité du fonctionnement de la nation, elle a accueilli des vols de rapatriement, des vols d’Etat et des vols sanitaires pour le transfert des patients des régions les plus touchées vers les établissements d’Occitanie.

Outre le dispositif sanitaire déployé dès le mois de mai sur le parcours passagers, ATB a ouvert en décembre un centre de tests antigéniques et PCR pour les passagers au départ de Toulouse.

Dès le mois de mars, la priorité a été donnée à la sécurité des salariés d’ATB avec la mise en place du télétravail pour toutes les missions pouvant être réalisées à distance. Pour sauvegarder la stabilité de l’entreprise et protéger l’emploi, ATB a mis en œuvre l’activité partielle.

A l’automne 2020, sur le constat que la crise allait frapper durablement le transport aérien, un accord d’entreprise a été conclu avec les partenaires sociaux pour une activité partielle de longue durée (APLD), prolongeant le dispositif de 24 mois.

Dans ce contexte particulièrement difficile, ATB a décidé de maintenir les chantiers structurants initialement programmés sur l’année 2020. L’aéroport a refait à neuf la piste 14R-32L, pour garantir la sécurité des mouvements commerciaux et de l’activité des constructeurs Airbus et ATR. Un nouveau parking avion dédié à l’embarquement / débarquement à pied, face au Hall D, a été ouvert.

L’accès direct au tarmac a été amélioré en reconfigurant une salle d’embarquement et en aménageant une salle supplémentaire. L’ensemble met à disposition des compagnies aériennes des conditions opérationnelles optimisées pour les lignes nationales et internationales.

Ces investissements renforcent les installations de la plateforme, pour plus de compétitivité et une meilleure qualité de service.

En 2020, ATB a par ailleurs pris de nouvelles initiatives en matière de responsabilité sociétale et environnementale. Au printemps, ATB a signé la convention pour la construction d’une centrale de production et de distribution d’hydrogène sur la plateforme (partenariat AREC Occitanie, HyPort et Engie).

De nouveaux services aux clients ont vu le jour, avec la mise à disposition de scooters électriques sur la plateforme et la location de voitures électriques en auto-partage.

« 2020 aura mis à l’épreuve nos clients, nos équipes et nos partenaires, commente Philippe Crébassa, président du Directoire d’ATB. La COVID-19 nous a ramenés à l’activité de l’année 1989, mais nous avons démontré notre résilience face à ce choc inédit et les rebonds d’activité pendant la période estivale et les fêtes de fin d’année nous ont confortés dans nos convictions : dès que les restrictions de circulation s’assouplissent, les Français montrent qu’ils ont plus que jamais envie de voyager pour travailler, retrouver leurs proches ou découvrir le monde. C’est pourquoi nous nous préparons, en adaptant et en améliorant nos services aux passagers. Nous serons prêts pour participer à la reprise. »

Ecomnews - Adds