Ecomnews - Adds
Alpes-Maritimes : Le premier budget vert de France inclus dans le budget 2022 du Département
Par Sanya Maignal publié le 30 DEC 2021 à 09:00
Comme les années précédentes le budget du Département des Alpes Maritimes s’inscrit dans un double élan mariant le sérieux budgétaire et la maîtrise des dépenses de fonctionnement, au service de l’investissement pour permettre l’innovation et le progrès. La première pour cette année est le « budget vert », c’est-à-dire la présentation du budget du Département sous le prisme de l’environnement. Une initiative propre au Département des Alpes-Maritimes.

Le Département des Alpes Maritimes commence 2022 avec un budget de 1,6 milliard d’euros. Un budget sous le signe, comme depuis 2008, de la plus grande rigueur budgétaire, par respect de l’argent public et pour disposer de marges de manœuvre en faveur du territoire.

Une politique budgétaire qui a permis la diminution de la dette de 124 millions d'euros entre 2016 et 2019 en passant de 902 à 778 millions d'euros. Réduisant les dépenses cette année encore l’endettement sera réduit encore de 7millions d'euros en 2022.

Lors de la séance plénière consacrée au budget 2022 le Président du Département, Charles-Anges Ginésy s’est félicité des appréciations positives de la DDFIP quant aux rendements de l’épargne du budget qui s’avèrent supérieurs aux moyennes constatées dans les autres strates de comparaison. L’organisme public a mis en exergue l’investissement du Département, à la hauteur de 17€ par habitant contre 7€/habitant dans les autres Départements.

Dépenses d’investissements maîtrisées

Les dotations d’État en baisse - les 280 millions d'euros de fraction de TVA de l'État en guise de compensation seront gelés en 2022, la dotation globale de fonctionnement ne sera que de 39 millions d'euros contre 130 millions d'euros en 2013 -, exigeant une gestion budgétaire encore plus rigoureuse.

Néanmoins, les dépenses d’investissement seront maintenues à un haut niveau, 314 millions d'euros hors dette. L’une des priorités du Département est la reconstruction des vallées avec 83 M€.

L’année 2022 verra le lancement de plusieurs projets structurants du mandat.

Les crédits de l’action sociale, 47 % du budget, se monteront à 587 millions d'euros, en hausse de 23 millions d'euros (personnes âgées, Ehpad, personnes en situation de handicap, enfance et famille, services de l’aide à la personne).

292 millions d'euros iront à l’aménagement du territoire (infrastructures routières hors vallées, politique de solidarité territoriale, soutien aux projets des cinq grandes intercommunalités urbaines).

102 millions d'euros seront consacrés à la politique éducative, sportive et culturelle. Quatre nouveaux collèges verront le jour et une dizaine seront requalifiés ou reconstruits.

Le premier budget vert de France sera dotée de 24 millions d'euros.

La politique environnementale comprend notamment pour l’entrée en action de la SEML Green Energy 06 dans le but de soutenir les projets locaux d'énergie renouvelable.

4 millions d'euros seront consacrés à la politique de transformation numérique et d’innovation dans la relation à l’usager.

?id=t238UUER1pmOanP0MO7hRcxrpDfev69q

Projets majeurs et symboliques

Dans le cadre du plan mobilité 2028, 500 millions d'euros seront investis dans les sept années à venir pour faire évoluer le réseau routier. Concrètement en 2022 , 376 millions d'euros y seront consacrés. Dans ce plan mobilité pour 2028, figure un important volet – 62 millions d'euros - consacré aux voies cyclables afin que le réseau de 235 km de pistes actuelles soit élargi de 84 nouveaux kilomètres.

Le deuxième engagement majeur est la lutte contre les déserts médicaux notamment avec un dispositif de bourses et d’aides aux étudiants médecins, infirmiers et kinés qui comptent s’installer dans des zones déficitaires où avec une aide de 5000€ pour les professionnels qui s’installent dans le haut pays. Également un premier centre de santé sera installé à Puget-Théniers.

Afin de donner encore plus de cohérence dans la cohésion territoriale, un think tank sera lancé afin d'anticiper les défis de demain.

Citons également l’ouverture d’une école du management par l’innovation dont le but sera de favoriser l’émergence des projets innovants dans les politiques publiques.

« L’avenir du Département, ce sont des outils et des projets au service d’une ambition résolue : faire des Alpes-Maritimes une terre d’excellence, préservée et dynamique, où l'on vive bien... », a conclu le Président Charles-Ange Ginésy.

Ecomnews - Adds