Ecomnews - Adds
Alzheimer : La start-up REGEnLIFE et le CHU de Montpellier testent un dispositif innovant
Par Fiona Urbain publié le 25 SEPT 2018 à 16:11
Le CHU de Montpellier lance un essai clinique pour évaluer l’efficacité thérapeutique d’un dispositif médical innovant développé par la start-up REGEnLIFE dans le traitement de la maladie d'Alzheimer. Explications

La start-up REGEnLIFE qui est accompagnée BIC de Montpellier a pour objectif d’apporter des traitements innovants dans le traitement de la maladie d'Alzheimer et de développer des solutions médicales non invasives.

Elle développe une technologie qui repose sur la photobiomodulation. Le patient est équipé d'un casque et reçoit pendant quelques minutes par jour des émissions spécifiques (photoniques, électriques ou encore magnétiques), qui agissent au cœur des cellules afin de permettre une protection neuronale et éviter une dégénérescence.

Des résultats positifs sur les souris

Cette technologie innovante a été testée sur des modèles précliniques de maladie d’Alzheimer et a révélé des résultats positifs avec une réduction des troubles cognitifs, une réduction des anomalies biologiques et histologiques chez les souris traitées en comparaison aux souris non traitées.

En se basant sur ces résultats très prometteurs, l’entreprise REGEnLIFE a développé un nouveau prototype dédié au traitement de la maladie d’Alzheimer et à la prévention des troubles cognitifs.

Un essai clinique au CHU de Montpellier

Dès le mois de septembre, 64 patients, âgés de 55 à 85 ans, atteints de la maladie d’Alzheimer à un stade léger à modéré seront recrutés. Le groupe traité avec des placebos sera comparé sur l’évolution des tests cognitifs à 3 mois.

Les patients bénéficieront de séances quotidiennes (5 jours par semaine) avec le dispositif REGEnLIFE pendant 2 mois. Les résultats seront connus d’ici un an et demi.

Ces recherches participent à renforcer le positionnement du CHU de Montpellier en tant que leader sur la thématique des neurosciences, au plan régional et national.

« Pour le CHU de Montpellier, le lancement de cet essai clinique illustre les synergies qui se construisent entre les start-ups locales et nos équipes de soins et de recherche. Grâce à l’investissement convergent des institutions publiques et des entrepreneurs privés, Montpellier développe une expertise reconnue sur l’innovation en santé, au bénéfice des patients de notre territoire », souligne Thomas Le Ludec, Directeur Général du CHU de Montpelier.

La maladie d’Alzheimer, un enjeu de santé publique

La maladie d’Alzheimer représente 1,2 million de cas en France, 47 millions de cas dans le monde et 8 millions de nouveaux cas détectés chaque année. A ce jour, il n’existe pas de traitement curatif de cette affection.

La prise en charge actuelle combine des traitements symptomatiques et des stratégies non médicamenteuses, dont les effets sont présents mais restent limités. La photobiomodulation, est une technique de plus en plus étudiée en recherche clinique avec des résultats prometteurs.

Légende photo : Dr Audrey Gabelle, investigatrice de l’étude et responsable de l’équipe médicale neurologie comportementale et du CMRR (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche)

Ecomnews - Adds