Ecomnews - Adds
Après avoir conquis les Français, Ô Sorbet d’Amour se lance à l’international
Par Rédaction publié le 29 JUIN 2018 à 09:15
Après avoir réussi une évolution de son chiffre d’affaires de 37 % et créé des recettes faisant ressortir des glaces haut de gamme, le célèbre glacier du bassin d’Arcachon prépare son développement sur le marché international avec comme cible, le Portugal, l’Espagne, le Qatar et la Chine.

Fondée en 1935, l’entreprise octogénaire compte à ce jour un total de 22 salariés et un chiffre d’affaires enregistré à 3 millions d’euros en 2017. Avec des boutiques à Bordeaux, Toulouse ou Cap-Ferret, avec un total de 7 boutiques, ce fabricant de glaces artisanales a su convaincre les consommateurs.

Après que l’enseigne a été cédée à Pascal Hamon, ce dernier issu du domaine de la restauration comptait bien rafraîchir l’image de l’enseigne, sans mauvais jeu de mots. Avec une nouvelle identité graphique et un agencement en boutique entièrement repensé, l’entreprise dispose ainsi de toutes les clés en main pour accélérer son développement.

Tout en gardant la principale valeur de l’entreprise, à savoir un produit 100 % artisanal, le nouveau dirigeant compte bien miser sur la franchise.

L’accélération de cette croissance s’est faite par une entrée en bourse en 2016, ce qui lui a permis de faire passer son chiffre d’affaires de 1,7 million d’euros en 2014 à 3 millions en 2017. Soit une augmentation de +37 %.

Avec son site de production de 500 mètres carrés à La Teste-de-Buch, l’entreprise n’élabore pas moins de 105 parfums issus de recettes tenues secrètes. Avec une contenance de 60 % de fruits, Pascal Hamon insiste sur le fait qu’il ne s’agisse aucunement de purée de fruits.

Son succès est également dû à la création d’une nouvelle recette tous les 3 mois par un chef étoile ou meilleur ouvrier de France faisant partie du club des Grands Chefs crée avec l’aide du chef étoilé François Adamski.

Des atouts gastronomiques qui ont permis à la PME de gagner de nombreux prix tels que « Meilleure Glacier de l’année 2017 et 2018 », « Espoir des Réseaux de franchises & de partenariat par IREF » et « Saveur de l’Année 2018 ».

Un prestige faisant ainsi apparaître l’entreprise dans le guide Gault & Millau 2018.

Fort de son développement et de la qualité de ses produits, l’entreprise prévoit maintenant de se lancer sur le marché international. Ses cibles sont le Portugal, l’Espagne ou le Qatar qui figurent parmi les pays où la consommation de la glace est bien implantée. Mais Ô Sorbet d’Amour envisage également de conquérir le marché chinois où l’appétence pour ce produit se fait ressentir. De plus, en Chine la glace est synonyme de bonheur.

Florian Bianconi

Ecomnews - Adds