Ecomnews - Adds
Quel bilan 2020 pour les Travaux publics en Occitanie et pour quelles perspectives en 2021 ?
Par Denys Bédarride publié le 11 FEVR 2021 à 09:19
Une année impactée par le COVID et le report des élections municipales qui ont fait chuter la commande publique. En ce qui concerne l’activité économique, le secteur des travaux publics a été fortement impacté par le premier confinement avec un arrêt brutal de l'activité excepté pour les travaux d’urgence. La profession a donc fortement utilisé le dispositif d’activité partielle pour compenser l’arrêt de l’activité. Analyse de la situation et quelles perspectives 2021 ?

Pour faire face à la situation sanitaire, la profession s’est organisée en commandant massivement des masques et du gel hydroalcoolique et plus globalement en co-rédigeant, au plan national, avec l’OPPBTP, un guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de construction en période d'épidémie de coronavirus Covid-19.

Ce guide liste les mesures destinées à assurer la santé et la sécurité sur les chantiers de BTP face à l'épidémie de Covid-19 de l'OPPBTP et de ce fait la reprise a été totale au 11 mai.

L’année 2020 a été marqué par 2 facteurs déterminants pour la Profession, qui dépend à plus de 70% de la commande publique et à 30% du secteur privé.

Durant cette période, la commande publique a été stoppée malgré les nombreuses alertes de la Profession, en direction des collectivités et des services de l’Etat.

A cela est venu s’ajouter le report des élections municipales qui a aussi engendré un retard dans la reprise de la commande publique et ce, tant que les nouvelles équipes municipales et intercommunalités n’étaient pas constituées. Le télétravail non organisé des personnels des collectivités ou de l’État a été identifié comme une des causes du retard également.

Un léger sursaut de la commande publique et de l’activité par conséquent a eu lieu à partir du mois de septembre et jusqu’au mois de décembre mais pas de manière suffisante pour relancer l'activité et l’emploi.

L'année 2020 se solde par un bilan provisoire de la baisse du chiffre d'affaires estimé entre -10% et -15% pour l’Occitanie et la commande publique dans le secteur des Travaux Publics, pour l’Occitanie a subi une baisse de 35% par rapport à 2019.

Le côté Ouest de la région a été fortement impacté par le ralentissement de la commande publique de Toulouse Métropole.
L'ensemble des spécialités enregistrent une baisse d'activité, excepté les entreprises de travaux électriques qui bénéficient des plans départementaux de déploiement du très haut débit.

La chute de la commande publique des collectivité locales et de l’État pour les travaux routiers a pu être, ici ou là, légèrement compensée par la commande des Conseils Départementaux qui globalement ont maintenus leur niveau d’investissement.

?id=OhZkgdi6mKC7bi29NbT3YTu18lY684ZR

Perspectives d’activité en 2021 : des entrepreneurs toujours inquiets !

Le climat des affaires demeure morose sur les premiers mois de l'année 2021 dû à l’absence d’appels d’offres et d’un manque de visibilité du carnet de commandes pour les prochains mois. Toute fois, les perspectives seraient encourageantes sur la fin de l’année

L’opinion des chefs d’entreprises interrogés (enquête FNTP) sur la visibilité des carnets de commande, est inquiétante. Elle est réduite à 1 mois pour un secteur d’activité qui habituellement s’inscrit dans une visibilité de 6 à 9 mois.

Les chefs d'entreprises restent également inquiets sur l’avenir également par rapport à l’impact que pourrait avoir le contexte sanitaire actuel sur l’organisation du travail (absence liée à des cas positifs Covid 19 ou cas contact).

Enfin, le plan France Relance a permis de lancer quelques projets qui souffraient de carences financières et administratives mais aujourd’hui son efficacité est encore trop peu perceptible.

Les grands chantiers en cours et à venir sachant que 1 million d’€ de travaux permet le création pour la profession des travaux publics de 8 emplois directs et 2 emplois indirects

Quelques exemples de chantiers Travaux Publics :

- Le projet TESO – Toulouse EuroSudOuest : transformation de la gare Matabiau en Pôle d’Echanges Multimodal et extension du centre-ville au-delà du canal du Midi

- L’aménagement urbain de Toulouse Métropole

- Le développement de la fibre optique dans l’ensemble des départements

- Chantiers en lien avec le projet de « 1ère Région à énergie positive » souhaité par la Présidente de Région, Carole Delga

- L’autoroute Toulouse-Castres

- La 3ème ligne de métro Toulouse Aérospace Express

- La LGV Toulouse-Bordeaux

- Les chantiers du contrat de Plan Etat-Région

La mobilisation des collectivités locales est essentielle pour le redémarrage de l’activité du secteur.

L’investissement public stimule la production, notamment en période de crise. Les études actuelles concluent à un effet conséquent de l’investissement sur la reprise de l’activité économique à court terme.

On estime que, dans la période actuelle, l’effet multiplicateur de l’investissement public s’élèverait à 1,5. C’est-à-dire qu’un euro d’investissement public génère 1,5 euro d’activité économique : 1 € ainsi investi est récupéré en 3 ans et génère 1 % de PIB (source OFCE).

La situation des collectivités locales est saine avec une dette faible (11% pour la dette brute et moins de 3 % pour la dette financière nette) qui a très peu varié dans le temps et possèdent une grande part des actifs publics. Aujourd’hui la durée de l’endettement se réduit, et les capacités d’investissement restent possibles.

Si les collectivités locales nourrissent des craintes sur la bonne tenue de leur équilibre financier à, elles détiennent les clefs de l’investissement futur et leur rôle est essentiel pour la reprise de l’activité économique.

C’est dans cette logique que la FRTP Occitanie a organisé 80 rencontres avec les élus locaux pour les sensibiliser à la nécessité du maintien de leur investissement.

Ecomnews - Adds