Ecomnews - Adds
A Bordeaux, l’attractivité de l’écosystème Darwin menacé par un projet de nouveau quartier ?
Par Rédaction publié le 09 JUIN 2018 à 09:00
Avec L’écosystème de Darwin, la ville de Bordeaux a encore une fois su attirer les projecteurs en sa faveur. Cet espace de 20 000 m² tourné vers une économie verte est convoité aussi bien par les entreprises, les skateurs, que les touristes. Une fréquentation croissante qui a placé ce village à la 2ème place des lieux les plus visités de la ville. De cette affluence découle un nouveau projet de construction d’un quartier de 35 ha piloté par la métropole sur les terres de Darwin. Un projet qui à ce jour sème la discorde.  

Son passé d’ancienne friche militaire ne l’empêche pas d’être surprenante. Son architecture, mais aussi l’ambiance apaisante qui s’en dégage a fait de l’écosystème de Darwin un lieu de choix.
Installé à la rive droite quai, des Queyries, le lieu est décrit comme une sorte de cité idéale soucieuse d’un environnement durable et responsable avec notamment sa ferme urbaine, jardins potagers en permaculture, ses ruches ou bien poulaillers.

Un skate-park XXL, des espaces d’expression libre pour les grapheurs, une épicerie bio, le plus gros restaurant bio « Le Magasin général », des espaces de co-working et même un terrain de bike-polo.

Telles sont les installations à la disposition des citoyens qui arrivent de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, c’est plus de mille personnes accueillies chaque jour.

L’écosystème de Darwin est également un carrefour pour les entreprises car propice à l’imagination et à l’innovation. 230 entreprises y sont abritées à ce jour et 20 associations.

En effet sa pépinière d’entreprises et son espace de co-working sont très prisés. De grands noms s'y sont déjà implantés tels que les fondateurs de Bivouak ou la maison Meneau. Christine Panteix, la directrice des Premières Nouvelle-Aquitaine (incubateur pour les entreprises) fait partie des premières sociétés à s’être installées à Darwin.

Une ambiance qui à ce jour était propice, jusqu’à l’arrivée du projet de construction d’un quartier de 35 ha sur les terres occupées par Darwin et piloté par la métropole.

Le 14 mai a eu lieu un nouvel entretien entre les différents partis et Alain Juppé. Un entretien qui n’a pas su disperser les conflits. Pour la mairie ce nouveau quartier favorisera l’arrivée de nouveaux habitants.
Pour Darwin, ce nouveau quartier pourrait nuire à l’ambiance de l’écosystème. Il dénonce des politiques qui construisent « trop vite, trop mal et pour trop chers ».

Les 2 projets pourraient cohabiter, mais les difficultés ressortent principalement d’une communication ardue entre Philippe Barre le cofondateur de Darwin et Pascal Gérasimo le directeur général de Bordeaux Métropole Aménagement.

Ecomnews - Adds