Ecomnews - Adds
Bordeaux : Comment BlaBla Ride sort son épingle du jeu en offrant un trajet pour se faire vacciner ?
Par Noémie Bouisset publié le 14 JUIN 2021 à 09:32
BlaBla Ride, offre de micro-mobilité de Blablacar et Voi, lance une campagne à Bordeaux offrant aux habitants un déplacement en trottinette électrique vers un centre de vaccination.



BlaBla Ride, l’offre de micro-mobilité proposée par Blablacar et par Voi, saisit le besoin de vaccination de la population et propose une solution de déplacement à Bordeaux, en trottinette électrique, pour se rendre à son centre de vaccination. Cette offre intervient alors que la vaccination a été rendue accessible aux personnes âgées de 18 à 49 ans.

La plateforme mènera son opération du 1er juin au 1er juillet. Sur les 500 premiers trajets, six euros de crédit seront offerts aux Bordelais pour se rendre à leur site de vaccination. Avec cette offre, la société pourrait tirer son épingle du jeu dans le contexte actuel de pandémie, afin de valoriser son développement. Elle propose d’ailleurs un modèle innovant doté d’un guidon antibactérien, et donc plus rassurant pour les usagers.

Depuis un an, BlaBlaCar et Voi Technology se sont associés afin de proposer une solution de micro-mobilité avec les trottinettes électriques fabriquées par Voi. Les trottinettes en libre service sont une alternative autonome aux transports en commun qui se développe de plus en plus. La société est déployée dans cinquante villes et onze pays européens.

Les solutions de micro-mobilité se bousculent pour trouver leur place dans la ville

Avec la diminution des vols et de l’utilisation des véhicules, la réduction du CO2 liée aux transports pendant la première vague de la pandémie de coronavirus a atteint les 40 %.

Plusieurs entreprises de mobilité douce, et notamment qui développent les moyens de déplacement en trottinettes électriques comme Pony ou Lime, déploient leur activité dans ce contexte de conscience écologique exacerbée par la pandémie.

À Bordeaux, c’est une dizaine d’opérateurs de ce qu’on appelle le « free floating », les transports en libre service tels que les vélos et les trottinettes électriques, qui sont installés.

Depuis plusieurs mois, un bon nombre d’opérateurs s’accumulent pour proposer leur service sur le marché bordelais. La métropole avait limité les parcs pour chaque opérateur à 100 trottinettes en 2019, diminuant les possibilités de développement et renforçant la concurrence.

Depuis que cette offre de free floating se développe, les entreprises doivent se démarquer afin d’affirmer leur place dans la ville.

Ecomnews - Adds