Ecomnews - Adds
Bordeaux : La start-up iQspot traque le gaspillage énergétique pour réduire les consommations
Par Redaction publié le 05 MAI 2022 à 09:59
La startup bordelaise iQspot est aujourd'hui le leader français de la collecte et l'analyse de données énergétiques dans l'immobilier tertiaire.  L'entreprise couvre avec sa solution une surface de 1 500 000 m² grâce à ses capteurs intelligents qui permettent de traquer le gaspillage énergétique et de réduire les consommations de l'ordre de 16 % en moyenne. 

Convaincus que la technologie peut servir de grandes causes écologiques, Julien Bruneau et Quentin Enard fondent iQspot en 2015.

Leur ambition ? Collecter et analyser les données énergétiques des bâtiments en temps réel afin d’être immédiatement alerté des dérives et/ou anomalies liées à la consommation d’énergie.

Après 2 années exclusivement consacrées à la R&D, leur solution est au point. Un pari gagnant pour ce duo d’ingénieurs devenu l’un des partenaires privilégiés des foncières, collectivités, entreprises et gestionnaires immobiliers soucieux d’une gestion énergétique intelligente.

iQspot accompagne l’immobilier tertiaire vers plus de sobriété énergétique

En 2020, l’activité immobilière a représenté 44% des consommations énergétiques et 31% des émissions GES totales de la France.

La singularité d’iQspot repose sur son approche unique en France. Paramétrés pour collecter automatiquement les données de consommation énergétique des bâtiments, ses capteurs IoT sont installés directement sur les compteurs (électricité, gaz, réseaux urbains chauds/froids, eau…) et permettent ainsi l’accès à une analyse fiable et pragmatique.

Les capteurs suivent en temps réel les variations de consommation et permettent d’identifier immédiatement les anomalies structurelles (comme les consommations inutiles en période d’inoccupation ou les températures de consigne inadaptées), puis d’être alerté pour réagir rapidement et efficacement en cas de dérive de consommation ou de comportement inhabituel.

?id=HLjb9v17YsiHDRNYtkugOVCVpgN688f0

+ 200 % de bâtiments équipés et optimisés via iQspot

En plein essor, iQspot équipe aujourd’hui près de 300 bâtiments tertiaires. L’entreprise a enregistré un déploiement exponentiel de +200 % de bâtiments équipés ces trois dernières années (malgré la crise du Covid), ce qui lui assure une position de leader sur son secteur. En 2021, iQspot remontait plus de 27 millions de données sur sa plateforme.

Des données énergétiques, mais aussi des indicateurs permettant de mesurer les paramètres de confort et QAI (CO2, température, humidité, luminosité…) et de consommation d’eau.

Une source d’information précieuse qui a permis aux entités utilisatrices de réduire leur consommation énergétique entre 15 et 21 % en moyenne sur l’année. Un résultat concret, obtenu simplement par de bons réglages des équipements et sans aucun investissement de travaux.

L’immobilier tertiaire est énergivore et émetteur. Via nos capteurs IoT, nous proposons à nos utilisateurs un levier d’action fort, qui a des répercussions positives quasiment immédiates sur la réduction des consommations énergétiques. Nous avons sollicité le cabinet de conseil en stratégie environnementale I Care pour réaliser une mesure d’impact de notre solution. Le retour de cette enquête indépendante nous conforte dans nos ambitions et conclut que notre solution de suivi des fluides en temps réel permet une réduction moyenne des consommations de 16% en traquant le gaspillage énergétique, et un gain de 2,6kgCO2e/m² par an.” confie Julien Bruneau cofondateur d’iQspot.

?id=1KCpjSIdic60Cf9XgtCQ3dnsDg9t97jm

Une réponse à un double challenge : environnemental et économique

Les enjeux énergétiques et environnementaux sont au cœur des préoccupations mondiales. En France, les surfaces immobilières tertiaires représentent un milliard de m². En parallèle 90 % de ces bâtiments ne possèdent pas de monitoring en temps réel de leurs consommations.

Si tous les acteurs de l’immobilier tertiaire adoptaient cette méthode simple permettant chasse au gaspillage automatique et optimisation des réglages, ils réaliseraient 15% d’économies d’énergies, et contribueraient à eux seuls à faire diminuer les émissions carbone de la France de 1%.

?id=yHqPtFp1NoMxNWuE3PKwGNbfCPiIbGWo

Ecomnews - Adds